À l’époque nous n’avions pas d’argent pour télécharger Adobe ou Final Cut Pro.

The Weeknd et La Mar Taylor, son directeur artistique et meilleur ami depuis le lycée, ont évoqué l’histoire improbable derrière la cover du premier EP de The Weeknd, House of Balloons, ainsi que leur projet d’incubateur pour les artistes émergents de Toronto lors d’une interview pour Forbes.

Sorti le 21 mars 2011, House of Balloons a intrigué autant qu’il a séduit le public. Le mystère était alors entier quant à l’identité de The Weeknd, oscillant entre collectif, artiste solo ou groupe. Pitchfork, véritable référence en matière de critique musicale, avait qualifié The Weeknd de groupe dans sa critique du premier projet d’Abel Tesfaye. Rapidement devenu très populaire, l’EP de l’artiste de Toronto est devenu l’un des projets les plus important dans le RnB moderne du fait de son renouveau sonore, faisant ainsi de The Weeknd une star qui a influencé des mastodontes de la musique, tels que Drake et son album Take Care.

Difficile d’imaginer que The Weeknd et Taylor ont dû faire face à de telles péripéties pour pouvoir atteindre le sommet sur lequel ils se trouvent aujourd’hui, et pourtant. Ne disposant d’aucun budget pour acheter des logiciels de retouche de photos pour la création de la cover du classique House of Balloons, le duo s’est introduit dans l’Université d’Art et de Design de l’Ontario (OCAD) pour accéder au logiciel Adobe de l’école. Taylor l’avait expliqué à Complex, lors d’une interview : “Nous sommes descendus de Scarborough à l’OCAD et nous avons piraté leur système informatique pour pouvoir utiliser tous les outils disponibles là-bas”, avant d’ajouter “Nous n’avions accès à rien d’autre. À l’époque nous n’avions pas d’argent pour télécharger Adobe ou Final Cut Pro. Je me demande juste combien de créateurs sont dans la même situation dans cette ville.

Suite à ce problème qu’ils ont eux-même rencontré par le passé, Abel et Taylor ont décidé de mettre en place un incubateur d’artistes émergents basé à Toronto, Hxouse. Le nom de cet incubateur n’est pas un hasard, le “XO” faisant référence au label de The Weeknd. La volonté du duo de se débrouiller par tous les moyens pour arriver à leurs fins les a inspiré à créer cette scène d’accompagnement à la création, dont les travaux seront normalement terminés d’ici cet automne. Véritable opportunité pour les plus affamés de créations, Taylor explique que ce projet devrait permettre de combler les manques de ressources de la ville canadienne pour les jeunes créateurs. Hxouse accueillera “No More Dreams”, un programme de bourse pour 30 étudiants issus de familles à faibles revenus, ce qui permettra d’obtenir des crédits universitaires, connectera chaque étudiant à un réseau de connaissances en plus de les accompagner grâce à un mentorat continu.

En somme, Hxouse est une belle finalité pour deux jeunes créateurs s’étant introduits par effraction dans une école pour pouvoir réaliser la cover d’un des projets ayant marqué le microcosme du RnB moderne.

Sur le même sujet, découvrez le symbole fort derrière la cover de “Daytona” de Pusha T.

Pin It on Pinterest