Les deux créateurs de la marque coréenne Ader Error nous ont touché quelques mots quant à leur collaboration avec Puma.

Lancée en 2014, la marque coréenne s’est imposée dans un univers que les créateurs qualifient de “futro” un “un condensé de futur en hommage à la ligne que nous avons créé, et de rétro en souvenir de notre enfance”. Depuis toujours aficionados de la marque allemande, leur collaboration avec Puma est finalement un “clin d’œil” à l’influence que Puma a en Corée et sur eux.

La Puma RS 100 Computer Shoe a été la toute première sneaker connectée, lancée sur le marché en 1986. Cette chaussure à la pointe de la technologie d’antan enregistrait les données des courses de celui qui les portait. Le podomètre incorporé à la chaussure ultra moderne à l’époque pouvait se connecter aux Mac et aux IBM pour transmettre les données enregistrées lors de la course. Alliant la pointe de la technologie numérique et de course de l’époque, ce modèle est “l’icône de [leur] collaboration en plus de représenter l’histoire de Puma”. Bien plus qu’un simple choix de coloris sur une paire déjà populaire de la marque, cette collaboration a été l’occasion pour les membres d’Ader Error de choisir les paires qu’ils allaient revisiter et penser entièrement la gamme textile de la collaboration. Libres de laisser la main à leur esprit artistique inspiré de leur quotidien et de transmettre les tendances du streetwear asiatique. En somme, Puma a permis aux coréens d’effectuer un véritable “travail de directeur artistique sur la collection” en plus des les accompagner lors de leur choix quant aux sneakers à revisiter.Le résultat de cette collaboration entre la marque allemande et la marque coréenne se compose d’un tracksuit, et de deux paire de sneakers. Une nouvelle itération de la Puma RS 100, entièrement rose alliant plusieurs matières sur l’upper de la silhouette dont du suede, du mesh et du cuir à l’aspect satiné. L’emplacement du podomètre sur la version originale de 1986 est toujours conservé, cette fois sans l’équipement technologique de l’époque, pour un baigné de nostalgie. La deuxième paire, la Puma RS-0, est quant à elle futuriste, arborant un coloris bleu électrique et un détail jaune au talon de la chaussure. L’upper se compose lui aussi de plusieurs matières, suede, mesh et cuir. Après une première association réussie, à voir désormais si le duo renouvellera l’expérience.

Dans le reste de l’actualité, Converse et JW Anderson s’unissent sur deux nouvelles collaborations.

Pin It on Pinterest