Alors que son troisième album Lithopédion sort ce vendredi, Damso a dévoilé cette nuit son nouveau single “Smog”.

Le rappeur s’y montre extrêmement efficace, avec un flow plutôt chanté, accompagné par une production planante et hypnotique signée par Pyroman, qui avait déjà participé à l’élaboration de “Réseaux” ou encore de “Mwaka Moon”.

Sur ce morceau dont le titre évoque la brume épaisse et nocive causée par un excès de pollution, Damso se livre sur divers sujets, notamment sur ses relations contrastées avec les femmes et la célébrité. Connu pour la qualité de son écriture et ses punchlines marquantes, retour sur 5 d’entre elles issues de ce nouveau morceau.

Le succès, c’est quand les flics t’arrêtent que pour discuter

Depuis 2015 et son apparition sur “Pinocchio” de Booba, le succès de Damso n’a eu cesse d’augmenter. Aujourd’hui considéré comme une immense star, Damso lâche ici une punchline très imagée sur son succès qui est si impressionnant que la police l’arrête seulement pour avoir la chance de discuter avec lui. Un egotrip efficace.

J’monte de level dans les nudes, j’en reçois de comptes certifiés

Faisant écho au thème favori de la musique de Damso : les femmes, cette phase sous-entend une fois de plus l’influence de la notoriété. Désormais, des stars envoient des photos intimes au rappeur belge, qui ne manque pas de le souligner pour imager sa popularité. Toujours dans l’egotrip.

J’connais la chanson : ‘sales négros, rentrez chez vous’ / Billets de cinq cent : ‘sales négros, bienvenue chez nous’

Au-delà de sa popularité, c’est aussi sa fortune qui a grimpé ces dernières années, lui permettant d’être désormais considéré autrement. Grâce à l’argent, Damso est plus facilement accepté dans des cercles inaccessibles autrefois. À noter toutefois que cette richesse ne fait pas disparaître le racisme puisque dans les deux phrases, aux apparences opposées, l’emploi de “sales négros” en est le point commun.

À jamais, j’me ferai leaker, j’finirai comme l’infinité

Autre aspect indissociable de sa musique, les leaks sont un grand sujet de polémique autour du rappeur. Désormais, il prévoit même de nombreux morceaux supplémentaires pour y parer. Selon lui, il subira cela toute sa carrière mais sous-entend que cela n’empêchera pas sa musique de perdurer dans le temps, à l’image de l’infini.

Prends exemple sur ma bite, noire et prête à tout niquer

Sans être la punchline la plus fine de sa carrière, loin s’en faut, Damso part du principe qu’étant noir, il faut être prêt à tout pour réussir et renforce cette image par une comparaison avec son sexe, de façon pas très subtile mais très efficace. On retrouve clairement ici du Damso brut et trash dans le texte, et ce n’est pas son couplet sur “Pinocchio” qui viendra dire le contraire.

“Smog” est à découvrir ci-dessous. Dans le reste de l’actualité, Kanye West dévoile la tracklist du nouvel album de Nas qui sort vendredi.

Pin It on Pinterest