La technologie 3D s’invite sur la dernière sneaker de Nike

flyprint
fly2
fly3
fly4

C’est une petite révolution dans le monde du running. Alors que adidas semblait posséder un avantage technologique indéniable grâce à sa fameuse semelle 4D, Nike a présenté aujourd’hui son révolutionnaire Flyprint.

Une innovation utilisant le 3D, afin de créer un matériau inédit remplaçant le traditionnel revêtement tissé bien connu sous le nom de Flyknit. Alors que la marque au swoosh développait cette technologie depuis de nombreuses années, il semblerait qu’elle ait enfin réussi à la mettre en application. Entre rupture et continuité, le modèle développé reprend la semelle Zoom d’une Vaporfly Elite, tout en remplaçant son empeigne par le Flyprint en question. Un choix censé améliorer les performances, notamment en termes de légèreté.

Eliud Kipchoge, lors de son premier essai sur ce modèle, déclarait d’ailleurs « avoir l’impression de voler ». Une prouesse à mettre au crédit du TPU ou polyuréthane thermoplastique. Un matériau qui, une fois fondu, s’insère et peut être modelé puis fixé en différentes couches. La colle devient dès lors obsolète, de même que les coutures. Au final, le résultat au rendez-vous, puisque l’aspect se rapproche du Flyknit tant apprécié, tout en étant beaucoup plus léger et robuste. 

Nike a, comme à son habitude, mis en avant le processus de création au travers d’un véritable chef d’oeuvre marketing. Ce dernier dévoile les coulisses de création du Flyprint. On découvre alors le rôle primordial du coureur kenyan Kipchoge qui a servi d’expert, en tant que premier utilisateur du modèle et champion incontestable de sa discipline. L’innovation est également mise en avant au travers d’une courte vidéo. On y apprend que le matériau propose de nombreux avantages, à l’image de la réduction du temps de création, puisque la fabrication de la Vaporfly Elite Flyprint est jusqu’à 16 fois moins longue que celle d’un autre modèle.

Cette nouvelle technologie est pour l’instant reservée aux meilleurs athlète de l’équipe Nike, dont Eliud Kipchoge fait bien entendu partie. Il sera ainsi possible d’admirer ce nouveau Flyprint à leurs pieds durant le marathon de Londres le 22 avril prochain, pendant que la basket sera distribuée en petite quantité à cette occasion, uniquement via la Nike App. Dans le reste de l’actualité, Lacoste mettra en vente sur son site les différentes pièces de sa collaboration avec Supreme.

Pin It on Pinterest