Ces 24 dernières heures ont été marquées par deux évènements ô combien majeurs dans le milieu du rap.

Drake a tout d’abord annoncé la sortie en juin prochain de son nouvel album, curieusement intitulé “Scorpion”, pendant que J. Cole a lui annoncé la sortie de son nouvel album “KOD” pour ce vendredi. Ces deux annonces, sont à la fois très rapprochées temporellement et pourtant radicalement opposées dans le style. Elles symbolisent l’écart énorme entre les lignes directrices de deux rappeurs dont l’un se démarque par son omniprésence médiatique et son attirance vers la pop et l’autre par sa discrétion et la rarification de son actualité.

Le cas de Drake est simple : il est partout en 2018 et empile les succès. Son hit “God’s Plan” est resté en tête des charts pendant 11 semaines, avant d’être détrôné par son nouveau single “Nice For What”. À coté de ça, il signe une collaboration avec Blocboy JB sur “Look Alive” qui est toujours dans le top 5 du Billboard Hot 100. On peut aussi y ajouter une partie de Fortnite avec Ninja et Drake qui a enflammé Internet, une présence massive sur les réseaux sociaux et une communication aiguisée liée à la sortie de ses clips. Voilà le combo qui devrait garantir à Drake le tutoiement du million de ventes en première semaine.

Le cas du dénommé Jermaine Cole est tout aussi simple : il a fait totalement l’inverse. Très discret en 2017, il a collaboré seulement avec Jeezy et Kendrick Lamar sur le morceau “American Dream” ainsi que sur le morceau “Boblo Boat” avec Royce Da 5’9″. À coté de ça, c’est seulement ces derniers jours qu’il est revenu au coeur de l’actualité pour organiser une session d’écoute de son nouvel album avant d’officiellement annoncer sa sortie pour vendredi.

Quand l’un joue la carte de l’omniprésence pour se rendre incontournable et noyer les plateformes de streaming et les canaux de ses tubes entêtants, l’autre joue la carte de la rareté et de l’exclusivité pour valoriser sa présence et solidifier l’imagerie quasi nichée de sa musique, malgré son impact et l’aspect de communauté de sa fan-base malgré sa densité. Ces deux stratégies sont avant tout possibles car les deux artistes possèdent une fan-base qui n’a que peu d’égale, mais dont la différence dans leur façon de consommer la musique justifie grandement ces stratégies. Quand Drake a besoin d’exploser tous les records en streaming pour s’affirmer la place de vendeur numéro 1, J. Cole sait que peu importe sa présence ou l’intensité de sa promotion, le coeur de sa fan-base se déplacera le jour de sortie chez son disquaire le plus proche pour obtenir une copie physique de l’album. Dès lors, le streaming n’en devient alors qu’un bonus pour Cole, qui n’en a jamais eu besoin pour donner de l’écho à sa musique.

Il est finalement assez cocasse de voir que les deux artistes ont choisi le même jour pour annoncer la sortie de leur nouvel album, tant ils symbolisent deux écoles très éloignées dans l’industrie musicale actuelle. Un paradoxe qui se rejoindra toutefois dans un domaine commun : le succès retentissant qui attend ses deux disques dans le paysage rap en 2018.

Et dans le même temps, découvrez tout ce que l’on sait déjà sur le nouvel album de J. Cole.

Pin It on Pinterest