Le producteur jamaïquain nie en bloc les accusations d’utilisation d’un ghostwriter par Drake.

C’est un serpent de mer depuis de nombreuses années. Meek Mill fut le premier à accuser le rappeur canadien de faire appel à un ghostwriter, un auteur fantôme écrivant les chansons de Drizzy sans jamais être crédité. Devenue un sujet de discussion récurrent depuis 2015 lorsque l’on évoque le succès du natif de Toronto, la question de l’existence d’un ghostwriter de Drake agace visiblement l’un de ses producteurs historiques, Boi-1da. De passage dans l’émission Rap Radar diffusée sur Tidal, l’homme qui a participé à la production de “God’s Plan” a expliqué que Drake écrivait bel et bien tout seul, non sans brio.

Il déclare en effet : “Je pense que Drake est littéralement l’un des plus grands auteurs de tous les temps et il écrit lui-même Et le fait que quelqu’un essaie de discréditer une personne que j’ai vu écrire des morceaux comme s’il écrivait une dissertation, ça me dérange parce que je connais la vérité. Je sais qu’il écrit ses propres morceaux.” Boi-1da est ensuite revenu sur la relation entre Drake et Quentin Miller, fortement soupçonné d’être le ghostwriter du canadien : “Ils ont collaboré sur des morceaux. Quentin est très fort, mais quelqu’un a créé cette fausse histoire de Drake qui exploitait des auteurs comme des travailleurs d’une usine du tiers-monde. C’est juste faux.” Le rappeur canadien appréciera certainement le fait que l’un de ses producteurs historiques soit monté au créneau pour le défendre contre des accusations qui ont bien du mal à être dissipées et qui ne le seront sans doute jamais.

Dans le reste de l’actualité, Chance The Rapper a promis des featurings avec Young Thug et Childish Gambino.

Pin It on Pinterest