Le gouvernement chinois a pris des mesures drastiques contre les valeurs “vulgaires et obscènes” promues par le hip-hop.

L’Administration générale de la presse, de l’édition, de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision chinoise vient en effet de bannir le hip-hop de la télévision du pays. Selon le site chinois Sina, l’organe de contrôle des médias chinois a tout simplement interdit les programmes dans lesquels apparaissent “des acteurs tatoués, la culture hip-hop, la contre-culture, la culture non-mainstream et la culture décadente.” Cette mesure digne de 1984 n’a pas manqué de faire réagir la jeunesse du pays, qui a fait part de sa grande inquiétude sur le réseau social chinois Weibo.

Comme le relate Time Magazine, le président de cet organe de contrôle a établi de nouvelles règles très strictes pour le contenu audiovisuel désormais autorisé dans l’Empire du Milieu, qui ne veut plus voir apparaître de personnalités médiatiques “dont la morale n’est pas en accord avec celle du partie” ou “dont l’image est mauvaise, vulgaire ou obscène.” Plusieurs vedettes de la scène hip-hop chinoise ont déjà été déprogrammés d’émissions dans lesquels ils apparaissaient, que ce soit à cause de leurs paroles, de leur looks ou des tatouages qu’ils arborent. Les autorités chinoises prennent un virage bien inquiétant avec ces nouvelles directives.

Dans le reste de l’actualité, Apple pourrait déjà stopper la production de l’iPhone X.

Pin It on Pinterest