Combat éternel pour les fervents défenseurs des droits animaux, la lutte anti-fourrure se poursuit bien entendu en ces premiers jours de la Fashion Week Hommes de Milan.

Nous sommes en 2018 et les fourrures n’ont toujours pas quitté les étales de certaines grandes marques de la mode, et encore moins leurs podiums. Alors que la Fur Free Alliance regroupe chaque année de plus en plus de labels engagés à ne plus utiliser de matières d’origine animale, à l’image de Gucci qui rejoignait le mouvement fin 2017, certaines grandes maisons refusent encore et toujours de faire le pas, pour le plus grand malheur des nombreux bénévoles militant avec toujours plus d’énergie pour une industrie plus écologique et respectueuse du bien-être de la faune.

En ce deuxième jour de Fashion Week Hommes à Milan, après l’ouverture de l’événement orchestrée par Zegna hier soir, les activistes anti-fourrure se sont fait entendre en marge du défilé de Marni, marque italienne anciennement réputée pour ses manteaux en poils de bêtes. Bloquant l’entrée aux photographes et autres visiteurs, ces derniers se sont adonné à une véritable création de couleurs devant la Viale Umbra. Le runaway a toutefois pu se dérouler sans encombre et n’a, comble de l’histoire, vu aucune fourrure animale présentée.

Une opération qui, on l’espère, permettra quand même aux diverses enseignes encore impliquée dans ce désastre, de revoir leur vision des choses le plus rapidement possible.

Pin It on Pinterest