Alors que l’année 2017 s’est terminée avec la sortie de trois Yeezy Boost 350, de nouveaux coloris du même modèle sont pressentis pour sortir courant 2018. Néanmoins, la hype autour de ces sneakers chute et ne fait plus l’unanimité.

La fin de l’année 2017 a marqué une nouvelle étape dans l’histoire de la collaboration entre Kanye West et adidas. En effet, trois nouveaux coloris de la Yeezy Boost 350 sont apparus en l’espace d’à peine deux mois. Ainsi, une Semi Frozen Yellow est sortie le 18 novembre, suivie le 25 novembre d’une Beluga 2.0 et enfin d’une Blue Tint le 16 décembre. La proximité de ces différentes sorties a démontré la volonté de Kanye West de démocratiser son modèle phare, tout en prenant le risque d’écoeurer le public.

C’est dans ce sens que la Beluga 2.0 est devenue la Yeezy la plus produite à ce jour, suivie de près par le dernier modèle en date, la dénommée Blue Tint. La sortie de la Semi Frozen Yellow, ou Yebra de son surnom, est cependant sortie du lot, étant à l’inverse le modèle le plus limité de toutes les 350 V2. Dès lors, la stratégie marketing mise en place par Saint Pablo a fait débat, et les critiques quant à l’augmentation des quantités tuant la hype et le manque de renouveau se sont amplifiés. S’ajoute à cela le fait qu’une nouvelle tendances est apparue : celle de la dad shoe.

Le futur de la collaboration entre adidas et Kanye West : la Wave Runner 700.

Ces paires inclassables auparavant ont inondé le marché, que ce soit les Triple S de Balenciaga, les New Balance 624 Cross Trainer ou encore la Apollo de chez Gucci. Mais la chute de l’engouement autour des Yeezy Boost est-elle destinée à durer, ou s’agit-il seulement d’un phénomène passager ? La question se pose de plus en plus ces derniers temps, d’autant que les nouveaux modèles ne déchaînent plus les foules. La 350 règne depuis plusieurs années, mais une certaine lassitude autour du modèle se développe, d’autant plus qu’il est le symbole d’une tendance qui semble aujourd’hui dépassée, avec ses hoodies oversized et ses jeans déchirés.

Plusieurs nouveaux coloris sont malgré cela susceptibles de sortir en 2018: une Moonrock V2, une Sésame, ainsi qu’une Ice Yellow. Ces derniers modèles ont subit quelques changements, à savoir des coloris plus épurés, sans les éternelles lignes latérales introduites par la Zebra, ainsi que l’abandon ou la modification de l’inscription “SPLY-350”. Le modèle reste néanmoins similaire aux anciens dans son shape, et l’augmentation des quantités a de fortes chances de perdurer lors des sorties des prochaines itérations. La banalisation du modèle apparait donc actée, et la 350 semble avoir fait son temps.

Kanye West semble être le premier à avoir senti ce désintérêt et a donc présenté fin 2017 deux nouveaux modèles, une Wave Runner 700 et quelques mois plus tard, une Desert Rat 500. La première est sortie en pré-commande durant l’été, tandis que la deuxième, indépendante de adidas, était pré-commandable en décembre dernier sur le site de Yeezy Supply sous forme de pack. La Wave Runner a reçu un accueil plutôt mitigé, qui est pourtant à nuancer en se remémorant la découverte de la Yeezy Boost 350, il y a déjà presque 3 ans.

Voilà déjà bientôt trois ans que la 350 a vu le jour, avec le premier coloris “Turtle Dove”.

Pour ce qui est de la Desert Rat 500, l’obligation d’acheter hoodie et short pour se procurer la paire, avec un coût total de 760$, a sans doute refroidi de nombreux acheteurs. Néanmoins, ces nouveaux produits semblent partis pour devenir les futures sneakers phares de Kanye, et une explosion de leur côte de popularité en 2018 est très probable. Mais en quoi la 500 et la 700 se démarquent-elles tant de la 350 ? Premièrement, ces deux modèles s’inscrivent totalement dans le nouveau phénomène des dad shoes cité plus haut. En effet, de multiples modèles qu’ils soient nouveaux ou ressortis des placards font leur apparition. Ces derniers ont comme point commun ce côté rétro voire ancien plus ou moins affirmé, et marqué par une silhouette imposante.

De Balenciaga à Gucci en passant par New Balance ou Nike, toutes les marques sont touchées par ce phénomène qui a donc inspiré Yeezus. De plus, le créateur a inssuflé à la 500 ainsi qu’à la 700 sa propre identité. Les paires se rapprochent en effet plus du style de la gamme Yeezy Season que les 350, qui sont en comparaison plus influencées par l’héritage de la marque aux trois bandes. On peut malgré tout supposer que Kanye West se penche d’avantage sur ces modèles dans les prochains mois et il est très probable que sa stratégie commerciale repose sur un développement de différents modèles, dont les 700 et 500 feront office de locomotives.

Cela permettrait à la marque d’élargir sa gamme de produits, de se développer et de toucher alors un public encore plus large. Il semble donc normal que la Yeezy Boost 350 connaisse une légère baisse de régime que adidas et Kanye West ont d’ailleurs parfaitement vue venir en préparant déjà les modèles de demain. La sortie des nouveaux coloris et l’arrivée massive des nouvelles silhouettes estampillées Yeezy seront donc de très bons indicateurs qui confirmeront ou non cette tendance, même si la fin du modèle phare du rappeur n’a jamais semblé aussi proche.

Pin It on Pinterest