Adoré ou détesté, le jeune influenceur britannique lancé par les réseaux sociaux a toujours divisé. Au point que l’un de ses admirateurs n’en vienne à se tatouer une photo bien connue de l’intéressé.

Le goût des asiatiques pour un streetwear extravagant n’était, depuis plusieurs années, plus à prouver. Amateurs de couleurs et de de pièces toujours plus excentriques, les Coréens du Sud et les Japonais en particulier n’ont jamais caché leur volonté de se démarquer, en étant parfois prêt à dépenser des sommes astronomiques dans les dernières sorties limitées et surtout très hype.

A post shared by @kidwakeup on


Avec la probable volonté de passer au niveau supérieur, un jeune coréen du sud s’est affiché hier sur Instagram, un tatouage de Leo Mandella occupant la majeure partie de son avant-bras. On y retrouve le jeune britannique lancé par The Basement, dans une tenue mixant box logo hoodie Supreme, veste et jean Off-White et une paire de Nike Air Force 1 aux pieds. Et si l’idée peut en faire sourire certains et désespérer d’autres, la qualité du travail accompli par Majorink est à relever.

Exagéré ou non, le tatoué semble satisfait du résultat et même s’il essuiera de nombreuses critiques, ce dernier restera jusqu’à nouvel avis, le seul propriétaire de son corps. Dans le reste de l’actualité, découvrez les meilleures affaires des soldes d’hiver 2018.

Pin It on Pinterest