Lancé en grande pompe en 2014 par les plus grands noms de la musique mondiale, TIDAL pourrait tirer sa révérence dès l’an prochain.

L’idée était belle. La plateforme de streaming conçue par des artistes, pour des artistes et détenues par des artistes avait fait grand bruit dès son lancement en grande pompe en mars 2015. JAY-Z avait alors réuni le gratin de l’industrie musicale, de Kanye West à Daft Punk en passant par Rihanna, J. Cole et Madonna, tous devenus actionnaires de TIDAL. Mais moins de trois ans plus tard, le constat est loin d’être aussi idyllique. La plateforme de streaming de JAY-Z serait en très grande difficulté financière et les caisses ne seraient pas loin d’être vides. Selon le média norvégien Dagens Næringsliv, TIDAL aurait assez d’argent pour survivre encore six mois, mais pas au delà.

En perte de vitesse en termes de financement et de nombre d’abonnés, la plateforme de streaming souffre de la concurrence avec Spotify et Apple Music. Selon la presse spécialisée, TIDAL perdrait plusieurs de dizaine de millions de dollars chaque année (44 millions en 2016) et n’aurait donc bientôt plus assez de fonds dans les caisses pour pouvoir continuer à exister. L’opérateur de téléphonie mobile Sprint avait pourtant investi plus de 200 millions de dollars dans TIDAL il y a quelques mois afin de relancer l’activité de la plateforme et de lui assurer entre 12 et 18 mois de répit financier selon le site Engadget. Force est de constater que cette opération sauvetage a vraisemblablement échoué.

Dans le reste de l’actualité, le nouvel album d’Eminem a fuité à deux jours de sa sortie.

Pin It on Pinterest