Emblème du techwear et à l’origine de toutes les collections les plus remarquées du milieu, Errolson Hugh portait cette semaine la nouvelle Nike ACG Alpine Jacket, vedette du drop hivernal sorti hier.

Son nom vous est peut-être encore peu familier si vous n’avez pas suivi de près l’évolution du techwear. Pourtant, ce discret Canadien aux traits asiatiques a, en l’espace de quelques années, révolutionné presque à lui tout seul une branche bien spécifique du milieu fashion. Convoité par les plus grandes marques de sportswear, il a ainsi grandement participé au développement des produits activewear et techwear de Stone Island ou encore de Nike ACG, qui sortait hier sa dernière collection en date.


Probablement loin d’être avide de célébrité et de reconnaissance, le designer a pourtant créé un véritable lien entre son visage et ses créations, tant pour Nike que pour son propre label Acronym. Toujours présent sur les lookbooks de sa marque basée à Berlin et incontestable numéro 1 du techwear, Hugh est désormais directement associé à ce style qu’il a su s’approprier. Cette semaine, il apparaissait évidemment habillé de l’une des pièces majeures de sa nouvelle collection, lui offrant une visibilité sans précédent et ce, avant même sa sortie.

Axée autour d’une Alpine Jacket blanche (disponible ici dans divers coloris) réservée aux Friends & Family, la tenue d’Errolson Hugh mettait également en scène la Lunar Force 1 x Acronym de la même couleur, créée dans le cadre de la série AF-100, initialement sortie à l’occasion de la ComplexCon. Pour effectuer la transition, le designer canadien a bien entendu opté pour le célèbre sarouel P25H-DS, sa forme de pantalon préférée lui conférant une liberté extrême de mouvements. Un outfit qui vient donc, à l’image du techwear, proposer une approche fonctionnelle et moderne du vêtement, dans un style haut de gamme mêlant rue, montagne et art martiaux.

Dans le même temps, découvrez 10 vestes parfaites pour cet hiver à moins de 150€.

Pin It on Pinterest