Alors que de nombreux fans pensent que le jeune rappeur s’est volontairement donné la mort, son grand frère s’est publiquement opposé à cette théorie.

Décédé des suites d’une overdose, Lil Peep aura fini par succomber à sa très dangereuse addiction. À seulement 21 ans. Interrogé par People, Karl Åhr, le grand frère de Lil Peep, a tenu à souligner que la mort de son benjamin n’était en aucun cas un suicide. Il explique en outre que son frère n’avait pas conscience du danger que représentait réellement une consommation excessive de drogues dures : “Nous (la famille) avons entendu qu’il y avait des substances qu’il ne pensait pas qu’elles étaient contenues dans les trucs qu’il prenait. Il pensait qu’il pouvait prendre ce qu’il prenait, mais on lui a donné quelque chose et il n’a pas réalisé ce que c’était.” 

Karl Åhr continue en écartant la possibilité d’un suicide de son frère “il n’étais pas mal à ce moment là. C’était un accident, c’était vraiment un accident. Il était super heureux dans sa vie” a-t-il expliqué. Il a également confié comment il souhaitait que les fans se souviennent de Lil Peep : “Il était tellement fier quand il apprenait qu’il y avait des gens qui voulaient en finir avec la vie mais qui ne l’ont pas fait car ils ont découvert sa musique. Il aidait les gens, il n’était pas quelqu’un qui avait besoin d’aide. Il n’était pas aussi triste que les gens le pensaient. C’est frustrant pour quelqu’un qui se souvient d’un frère heureux.” Espérons que ces déclarations devraient suffire à écarter la thèse d’un suicide, une hypothèse qui fait logiquement beaucoup de mal à la famille du regretté rappeur.

Sur le même sujet, découvrez pourquoi il est temps que la nouvelle génération de rappeurs arrête de faire l’apologie des drogues dures.

Pin It on Pinterest