Alors que la célèbre marque de streetwear américaine a de manière désormais officielle vendu des parts au groupe Carlyle, sa valeur a pu au passage être estimée.

En effet, la marque de James Jebbia a cédé 50% de ses parts au groupe d’investissement étasunien Carlyle moyennant 500 millions de dollars, ce qui permet de situer à 1 milliard de dollars la valeur de l’entreprise Supreme, une somme colossale pour une marque urbaine ayant seulement 23 ans d’existence.

Bien que tous les détails de l’opération n’ont, bien évidemment, pas été dévoilés, cela permet notamment d’apprendre que la marque possède des dettes à hauteur de 100 millions de dollars, dûes des investissements divers, bien que que Supreme table sur des revenus estimé à l’année, là aussi, à hauteur de 100 millions de dollars.

Avec une telle rentrée d’argent, on peut désormais se poser la question de la volonté de développement de la marque, ainsi que sa stratégie. On peut alors imaginer une expansion vers de grands marchés pas encore conquis, tels que la Chine, tout en tâchant de ne pas heurter sa crédibilité auprès de ses clients de la première heure.

Une chose est sûre, la marque de streetwear la plus populaire possède des reins plus que jamais solides financièrement, ce que l’opération avec le groupe Carlyle ne fait qu’accentuer. Dans le même thème, découvrez comment James Jebbia, le fondateur de Supreme, a transformé une idée en un empire.

Pin It on Pinterest