Une icône du skate a pris les rennes du nouveau shop Supreme de Brooklyn. Premier professionnel new-yorkais de la discipline, Jefferson Pang dirigera l’équipe de cette troisième boutique sur le territoire américain.

Bien que la clientèle de Suprême soit de plus en plus hétéroclite, la marque ne perd pas de vue ses origines et continue de recruter ses employés dans le monde du Skate. Si la marque tend parfois à s’éloigner de son identité première, comme c’est encore aujourd’hui le cas avec l’arrivée d’une nouvelle collaboration avec Stone Island, Supreme affiche toutefois sa volonté de conserver certaines valeurs qui lui sont chères. C’est ainsi sur un membre de la Supreme OG Team, Jefferson Pang, que le choix de James Jebbia a fini par se porter.

Jefferson Pang au centre, entouré de Mik Hernandez (à gauche) et de Peter Bici (à droite) eux aussi membres de la Supreme OG Team.

Né le 1er octobre 1971 à Brooklyn, sa curiosité pour la planche à roulettes a débute dans les années ’80, période durant laquelle il arpente ses premiers bowls avec un ami de son quartier. Quelques temps plus tard, il s’offre, avec à peine 20$, son premier setup, composé en grande partie de matériel récupéré auquel “Jeff” donne une seconde en allant skater sur de vrais spots prévus à cet effet dans son quartier natal de Brooklyn. Alors à peine adolescent, il est déjà inspiré par les plus grands, tels que Jason Lee, Mike V ou encore Mark Gonzales, considéré à l’heure actuelle comme l’un des acteurs majeurs du skateboard, tant en termes d’arts (lui qui est l’auteur de nombreuses statues présentes dans les boutiques Supreme), que de business.

Le premier skater pro qu’il rencontre, à l’âge de 14 ans, se nomme Jeremy Henderson. Jeff va rapidement passer beaucoup de temps chez lui, pour la pratique du skate, la découverte de nouvelles musiques et autre formes d’art, sans oublier ce qui allait bien entendu avec : alcool, sexe et drogue.
La maison de Jeremy étant un véritable point de chute pour les skaters pros venant à NY, c’est par ce biais là que Jeff rencontre Andy Howell. Après plusieurs jours de ride, Andy explique à Jeff qu’il compte monter une marque et souhaiterait l’intégrer à l’équipe. Quelques jours plus tard, Jefferson reçoit un skate désigné par Andy, ainsi qu’un billet d’avion pour Atlanta, en vue de réaliser la première vidéo de la marque, que tout le monde connait aujourd’hui sous le nom de Element.

L’aventure est lancée. Il évolue ensuite en roulant pour Cream, Thunder Trucks, FTC Skateshop, mais sa véritable réputation prend forme dans la vidéo “Mixtape” de Zoo York sortie en 1997, pour lesquels il travaille en tant que Team Manager et Directeur Marketing depuis 1993 déjà. Douze ans plus tard, ne se reconnaissant plus vraiment dans les valeurs de ZooYork et ayant envie d’évoluer, il rejoint DC Shoes, où sa progression est spectaculaire : d’abord responsable promotions, il devient responsable de la marque puis directeur marketing et enfin directeur des ventes jusqu’en avril 2017.

Parti sans réelle raison de chez DC Shoes, beaucoup l’imaginaient déjà au printemps dernier prendre les commandes de la seconde boutique new-yorkaise qui n’était encore que pure spéculation. Présent à l’ouverture du premier Supreme Store à Manhattan en 1994, Jeff fait partie de cette époque où tous les skaters de New York se connaissaient. Il était même avec Samir Krim, manager actuel du magasin parisien, pour l’ouverture du Stüssy Soho en 2000. Auraient-ils pu un jour imaginer se retrouver tous deux managers de boutiques Supreme 15 ans plus tard ?

Pin It on Pinterest