Une étude américaine a demandé à plus de 150 sujets de dessiner des logos iconiques en se servant uniquement de leur mémoire. Les résultat sont surprenants.

Qu’on le veuille ou non, les logos font partie de nos vies. Mais si nous sommes de les reconnaître en un coup d’oeil, les choses se corsent lorsque l’on nous demande de les reproduire en se basant uniquement sur le souvenir que l’on en a. C’est en tout cas ce que montre une étude intitulée “Branded in Memory” a démontré. Publiée sur le site Signs, cette étude s’intéresse à la mémorisation des logos par les consommateurs et elle ne risque pas de faire plaisir aux annonceurs. En effet, on s’aperçoit vite que les 1500 dessins réalisés par les 156 sujets de l’étude sont souvent bien éloignés des logos qu’ils sont sensés représenter. Par exemple, seulement 20% des sujets de l’étude ont correctement dessiné le logo Apple, pourtant l’un des plus connus au monde.

Du côté d’Adidas, on notera que 10% des sujets ont dessiné le logo Trefoil, désormais utilisé par Adidas Originals, tandis que 11% ont mis quatre bandes ou plus sur leur logo. Seulement 12% des participants ont été capables de réaliser un logo fidèle à celui utilisé par la marque de sport allemande. Toujours dans le sportswear, il est intéressant de constater que 43% des gens oublient l’arbitre du logo de Foot Locker, tandis que 40% des sujets le font regarder du mauvais côté. Extrêmement détaillée, l’étude démontre que le logo le mieux recopié au monde est celui d’Ikea, que 56 % des sujets ont réussi à bien reproduire. Le moins bien reproduit est celui de Starbucks Coffee, avec seulement 17% de taux de reproduction réaliste.

Extrêmement complète et passionnante pour quiconque s’intéresse à la direction artistique ou au marketing en général, l’étude “Branded in Memory” pointe le fait que les gens de tout âges ont la même confiance en eux lorsque l’on demande de reproduire un logo, néanmoins les plus jeunes parviennent mieux à fidèlement reproduire le logo. L’enquête se conclue en expliquant en citant Sherlock Holmes : “Nous voyons, mais nous n’observons pas.” En effet, les logos des grandes corporations étant tellement répandus et vus tout au long de notre vie, notre cerveau ne fait pas l’effort de les retenir à la perfection. Ce phénomène qui consiste à ne pas mémoriser un élément que l’on voit des milliers de fois est appelé “amnésie inattentionelle”. Par exemple, seriez-vous sûr de savoir situer ce qui est rouge et ce qui bleu sur le logo de Carrefour ?

L’intégralité de l’étude est à retrouver ici, tandis que d’autres illustrations sont à retrouver ci-dessous. 

Pin It on Pinterest