Réputée pour être régulièrement le théâtre de sorties fastidieuses lorsque les sneakers les plus convoitées se distribuent sous forme de camp-out ou de raffles, la ville de Milan a confirmé ses difficultés à contenir vendeurs et acheteurs, obnubilés par l’appât du gain.

Difficile de résister à la tentation lorsque les plus belles paires de l’année sont à portée de main, que cela soit pour les porter, en faire bénéficier un ami ou encore en tirer plusieurs centaines d’euros. Peu scrupuleux, du moins par rapport à leur confrères new-yorkais ou londoniens, les vendeurs du NikeLab milanais ont, la semaine dernière, mené la vie dure aux quelques gagnants de la loterie mise en place par Nike.


De nombreuses promesses de réservation n’ont ainsi pas pu être tenues, en raison du manque de paires en stock, causé par la distribution de dizaines de sneakers estampillées Nike x Off-White à des clients n’ayant jamais reçu le précieux e-mail gagnant. Principaux responsables d’une sortie qui a tourné au cauchemar, les vendeurs ne se sont en effet pas privés de vendre les paires en “backdoor” à leurs proches, ou à des personnes prêtes à glisser quelques billets sous le comptoir.

Pas facile dès lors d’expliquer aux heureux gagnants de la raffle, que la sneaker de leurs rêves qui leur était destinée, ne figurait plus dans l’inventaire de la boutique et qu’ils ne pourraient alors probablement jamais remettre la main dessus. Un problème sur lequel Nike ne s’est pour l’instant pas exprimé, mais qu’il faudra à tout prix résoudre pour la sortie de novembre, sous peine de voir une grande partie de la communauté sneakers italienne dégoûtée pour de longs mois…

Pin It on Pinterest