Communément reconnue comme une musique destinée aux adultes et aux adolescents, l’impact du rap sur les gens du troisième âge n’est que rarement évoqué puisque que beaucoup plus anecdotique. La soixantaine passée, Joseph Urban est sans doute ce qui se rapproche le plus d’un grand-père totalement fan de rap, sans la moindre retenue.

Vendeur de voitures, assez banal en apparences, Joseph Urban s’est fait remarquer via Twitter où il fait valoir son phrasé improbable, ses vidéos loufoques et son amour pour le rap de SoundCloud — de Lil Pump à XXXTENTACION en passant par Ski Mask The Slump God. Joe aime le rap, mais aussi les voitures américaines, la drogue douce ou encore… l’eau. Au contraire, il déteste les misogynes, les Toyotas et… J.Cole. Et il le fait régulièrement savoir, aussi bien dans un sens que dans l’autre.

Le vrai pouvoir c’est décider de ne pas écouter J.Cole” Joseph Urban

Le plus étonnant avec lui est sans aucun doute sa capacité à se tenir au fait des dernières sensations d’Internet. Très tôt fan de Lil Pump, Playboi Carti ou encore du tout jeune Matt Ox, “Joe” Urban semble plus au fait que n’importe qui de ce qui fonctionne en matière de rap outre-Atlantique. Lorsque la question lui a été posée, il a simplement répondu “Je fais mes recherches” avant d’ajouter “J’aime le rap underground. J’étudie cette musique et je fais mes choix. J’aide aussi les jeunes rappeurs à se lancer en leur envoyant de la force, ça me permet de rester jeune. Je suis l’original OG du rap.

Vous l’aurez compris, Joseph Urban n’en a que faire des charts, des Kendrick Lamar, Drake et autres J.Cole. Il leur préfère des artistes très punk de la nouvelle génération qui semblent tout aussi disposés que lui à casser les codes. Entre deux vidéos où il crie son amour à la dernière perle de SoundCloud, Joe Urban fume de la drogue, boit des bières (tout en incitant tout le monde à boire de l’eau, ce qui peut s’avérer paradoxal), insulte les misogynes et nous parle de sa passion pour les voitures, tel le grand-père le plus cool, flippant et surtout inattendu qu’il est.

On pourrait alors penser, tant l’homme est surprenant, que Joe Urban n’est qu’une vaste blague et que ce n’est qu’un personnage fictif. La vérité est qu’en quelques clics sur Google il est facile de retrouver son profil employé dans une concession de voitures tout en découvrant de nombreux témoignages sur les réseaux sociaux justifiant bien de son existence et prouvant par la même que tout cela ne tient pas de la blague. Ce grand-père, fan des rappeurs les plus clivants, fin consommateur de substances illicites et twittos acharné qui atteint désormais les 40 000 abonnés est bien réel. Aussi impensable que cela puisse paraître. Il ne vous reste sans doute plus qu’à savourer certaines de ses envolées les plus mythiques et de le suivre sur son compte Twitter @hondadeal4vets.

Et le meilleur pour la fin :

Pin It on Pinterest