L’assassinat de Tupac restera dans l’histoire comme l’un des évènements les plus marquants de l’histoire du hip-hop. Pratiquement 21 ans après, de nouvelles révélations viennent de faire surface.

Le documentaire “Snapped: Notorious Tupac Shakur “, qui retranscrit notamment la nuit de la mort de Tupac, risque de grandement faire parler de lui. En effet, c’est via des interviews de membres de l’entourage du rappeur qui était présent la nuit de son meurtre et sur son lit de mort que des révélations choquantes auraient été faites.

Selon eux, la police n’a pas souhaité connaitre l’assassin du rappeur pour ne pas avoir à enquêter car elle détestait viscéralement le rappeur. Sur son lit de mort, Tupac était selon eux en capacité de dénoncer celui qui allait devenir son meurtrier, ce qui correspondrait donc à une énorme négligence de la part de la police de Los Angeles.

Pour rappel, le garde du corps historique de Shakur avait récemment déclaré que la mort du célèbre rappeur était due à une confrontation avec les Crips de South Side qui a été lancée par Tupac après le combat de boxe Mike Tyson/Bruce Seldon au MGM Grand à Las Vegas. Et que selon lui, l’homme responsable du meurtre est le membre de Crips Orlando Anderson, qui a été abattu lors d’une fusillade entre gangs en 1998.

L’une des meilleures réponses possibles à la question de l’absence volontaire d’enquête de la part de la police a été donnée en 2014 par E.D.I. Mean, qui avait déclaré “Je suis absolument sûr que la police sait parfaitement ce qui s’est déroulé. C’est l’Amérique. On a trouvé Ben Laden.” Sous-entendant qu’aucun mystère ne peut résister à l’État Américain.

Une chose est sûre, 21 ans après, le meurtre de Tupac reste un sujet plein de mystères.

Pin It on Pinterest