Collaboration de l’année et ce, sans l’ombre d’un doute, la série Ten Icons Reconstructed proposera dès septembre 10 modèles iconiques revisités, séparés en deux processus distincts : “Revealing” et “Ghosting”.

Incontestablement plus pointues et travaillées que de nombreuses sneakers sorties au cours des derniers mois, chacune de ces 10 baskets mérite une attention toute particulière, c’est pourquoi nous avons décidé de les passer à la loupe une par une, avec aujourd’hui un focus sur la Zoom Vaporfly.
Petite dernière arrivée chez l’équipementier, la paire est sans conteste déjà rentrée par la grande porte. Aidée par l’une des plus importantes campagnes commerciales de la marque, la chaussure n’est autre que celle qui se rapproche le plus de la paire utilisée par les trois coureurs de fond à l’occasion de l’immense évènement Breaking2, lors duquel les protagonistes avaient comme objectif de terminer le marathon sous l’infranchissable barre des 2 heures. Malgré cette tentative ratée, puisqu’aucun des coureurs n’est parvenu à réaliser l’exploit surhumain, le record du monde a néanmoins été battu, attribuant à la Vaporfly une renommée immédiate. Initialement conçue dans un design essentiellement destiné aux sportifs, il semblerait que Virgil Abloh ait voulu rendre la paire plus séduisante pour les sneakers addicts, en lui faisant adopter un style beaucoup plus urbain.
Comme le reste des modèles du pack “Revealing”, aucune photo de la paire n’a été dévoilée avant l’annonce officielle. C’est alors avec grande surprise que nous avons découvert une Vaporfly arborant une empeigne blanche, en toute sobriété. Similaire à une certaine Nike Zoom Fly SP, l’upper semblerait être conçu sur la base du même matériau blanc transparent, choisi pour révéler de nombreux détails, autant sur la paire qu’à l’intérieur de celle-ci . Dans un total respect de l’allure sportive de la Zoom Vaporfly, Abloh a décidé, avec sagesse, de laisser une languette fine sans mousse, avec cependant la présence de l’habituelle étiquette rouge.
La seule face aperçue grâce aux photos officielles souligne le désir de sobriété d’Abloh avec l’utilisation d’un swoosh blanc, se fondant parfaitement dans l’esthétique de l’empeigne. Les coutures grossières restent paradoxalement discrètes autour du swoosh, laissant apparaitre la légère mais clinquante étiquette orange. L’inscription noire “FOAM” sur la semelle contraste alors avec sa blancheur, tout comme les habituels lacets noirs estampillés “SHOELACES”, choisis pour venir parachever de détails une paire qui gardera finalement, comme prévu, sa classe et son allure sportive.
Proposée en avant-première au fil du mois de septembre, la Nike Vaporfly x OFF-White sera vendue à New-York, Londres, Milan et Paris durant les diverses Fashion Weeks, avant une sortie globale en novembre prochain, à un probable prix de 280€.

Pin It on Pinterest