Collaboration de l’année et ce, sans l’ombre d’un doute, la série Ten Icons Reconstructed proposera dès septembre 10 modèles iconiques revisités, séparés en deux processus distincts : “Revealing” et “Ghosting”.

Incontestablement plus pointues et travaillées que de nombreuses sneakers sorties au cours des derniers mois, chacune de ces 10 baskets mérite une attention toute particulière, c’est pourquoi nous avons décidé de les passer à la loupe une par une, avec aujourd’hui un focus sur la Nike Blazer.

Modèle le plus ancien à avoir été revisité par Virgil Abloh, la paire était le modèle précurseur de la large gamme de chaussures de basket-ball que l’on connait à Nike aujourd’hui. Produit marketing plus qu’une réelle innovation à sa sortie, nombreux sont les skaters qui ont rapidement été séduits par la paire montante jusqu’à en faire l’une de leurs préférées. Aussi légère que confortable, avec un style sobre et sportswear, la Nike Blazer est devenue l’un des grands classiques de la marque originaire de l’Oregon. Un classique qui a d’ailleurs connu 50’000 collaborations en comptant ses versions basses et montantes, probable raison pour laquelle Virgil Abloh n’a pas manqué d’ajouter son nom à l’énorme palmarès de celle-ci, avec une version des plus originales.

Restant dans la lignée des photos que nous avions aperçues cet été, la Blazer tient sans surprise une allure sobre et classe, en l’absence de touches vraiment extravagantes. Bien moins déstructurée que certains autres modèles de la collection, il semblerait que Virgil Abloh ait voulu garder un rendu fidèle à la réputation du modèle iconique de la marque au swoosh, tout en apportant sa signature, avec notamment la célèbre languette à la mousse apparente et son habituelle étiquette rouge placée sur le coté.

Coté extérieur, l’important swoosh noir se démarque aisément en prenant une place considérable sur la face, contrastant idéalement avec le blanc immaculé de l’empeigne. Nous rappelant une certaine Vaporfly Elite, l’énorme virgule déborde lui aussi de l’empeigne pour finir sur la semelle blanche crème. Finement cousu sur l’ensemble de ses contours, la virgule y accueille la désormais habituelle mais contrastante étiquette orange à l’arrière de la chaussure.

Coté intérieur, le swoosh noir devrait vraisemblablement refaire son apparition, contrairement à ce que l’on a pu voir sur bon nombre d’autres modèles de la collection, et recouvrirait les iconiques inscriptions si chères à OFF-White. La sobriété de la face intérieure devrait parfaitement mettre en valeur l’empeigne beige en daim, située à l’avant de la chaussure, ainsi que la semelle blanche crème recouvrant légèrement l’avant de celle-ci.

Proposée en avant-première au fil du mois de septembre, la Blazer x OFF-White sera vendue à New-York, Londres, Milan et Paris durant les diverses Fashion Weeks, avant une sortie globale en novembre prochain, pour un prix annoncé de $130.

Pin It on Pinterest