Collaboration de l’année et ce, sans l’ombre d’un doute, la série Ten Icons Reconstructed proposera dès septembre 10 modèles iconiques revisités, séparés en deux processus distincts : “Revealing” et “Ghosting”.

Incontestablement plus pointues et travaillées que de nombreuses sneakers sorties au cours des derniers mois, chacune de ces 10 baskets mérite une attention toute particulière, c’est pourquoi nous avons décidé de les passer à la loupe une par une, avec aujourd’hui un focus sur la Air Jordan 1.

Tête d’affiche du pack “Revealing” impliquant cinq paires entièrement découpées, ouvertes et reconstruites, la Air Jordan 1 retranscrit parfaitement la volonté de Virgil Abloh de proposer une première gamme des plus accessibles, d’un point de vue esthétique tout du moins. Moins ancienne que sa grande soeur Blazer, la AJ1 représente à elle seule à la fois un tournant dans l’inconditionnelle domination de Nike, et une vague de hype incontournable, en particulier lorsqu’il s’agit de l’exercice 2016-2017. Pensée en une seule session de design, la conception de cette avant-gardiste version de la Air Jordan 1 Chicago n’a semblé être qu’un rêve pour son créateur et ce, malgré ses innombrables mais plaisants détails.

Premières observations lors de la découverte des images officielles, la mousse de la languette ne sera pas visible, comme constaté sur les premiers prototypes du modèle. On retrouvera alors une tongue presque vierge, puisque le tag cousu sur le côté sera masqué lors du laçage, qui viendra contraster avec les nombreuses originalités présentes sur le reste de la paire, tel que le support de lacets haut dont l’intérieur orange arborera les inscriptions “85” sur fond de daim.

Côté extérieur, la vedette est sans conteste le swoosh plastique noir augmenté, cousu uniquement à ses extrémités à l’aide de (très) visibles fils orange et bleus. Juste au-dessus de celui-ci, on retrouve le support de lacets bas, utilisé uniquement à titre décoratif puisque les attaches se feront en dessous, pour un aspect décontracté jusqu’alors inégalé. Enfin, comme attendu, la grossière inscription “AIR” viendra non-sans humour étoffer la midsole historique de cette Air Jordan 1.

Côté intérieur, même programme à l’exception de l’abandon du swoosh, délaissé pour faire place à d’innovantes inscriptions retraçant brièvement l’histoire de la basket pour un rendu étonnement sexy. Pas d’écriture toutefois sur la midsole intérieure, les seules lettres visibles étant celles formant le plus obvious “Shoelaces” à l’extrémité des lacets noirs, orange ou verts, selon vos préférences.

Proposée en avant-première au fil du mois de septembre, la Air Jordan 1 x OFF-White sera vendue à New-York, Londres, Milan et Paris durant les diverses Fashion Weeks, avant une sortie globale en novembre prochain, pour un prix annoncé de $190.

Pin It on Pinterest