La saison ne commencera pas avant deux mois mais les favoris au titre de MVP sont d’ores et déjà connus. LeBron James, Stephen Curry, Kevin Durant, Kawhi Leonard, James Harden et le tenant du titre Russell Westbrook lutteront pour le titre de MVP du premier au dernier jour de compétition. Mais qui sont les outsiders d’aujourd’hui et les favoris de demain ? 4 candidats sont légitimes pour intégrer le groupe de tête. Tour d’horizon

Karl Anthony Towns – 21 ans

21 ans est déjà un candidat sérieux, rien de bien surprenant lorsque l’on constate la domination du Dominicano-Americain dans les raquettes. Sa première saison l’a vu dominer la course au titre de ROY, la deuxième l’a vu prendre à pleines mains le rôle et les responsabilités de franchise player, le tout avec des statistiques gargantuesques. Puissant à l’intérieur de la raquette, génial à l’extérieur et omniprésent défensivement Towns fait partie de cette nouvelle génération de pivot au QI basket surdéveloppé. Joyau du projet de la franchise de Minneapolis, sa direction a pris la décision de lui construire une équipe de coéquipiers travailleurs. Butler, Teague ou encore Gibson sont venus mettre le bleu de travail dans le froid pour accompagner Towns, Wiggins et Dieng sur la route du succès. Désormais à la tête d’une équipe playoffable, Towns a véritablement changé de statut : il devient la première solution offensive d’une équipe qui doit jouer les premiers rôles à l’ouest, faisant de lui un candidat naturel à la MVP race.

Kyrie Irving – 25 ans

Pippen l’a dit, Drew est désormais une star et il a sa carrière entre ses mains. Un facteur va donc être important pour Kyrie et la suite de sa carrière : quelle franchise décidera-t-il de joindre et quel rôle prendra-t-il ? Le rôle de lieutenant ne lui convient plus, et c’est en grande parti le facteur déclencheur de son départ. À bientôt 26 ans le natif de Melbourne se doit de rejoindre une franchise ou il recevra le costume de franchise player. Dans les rumeurs actuelles, 3 franchises peuvent lui donner ce rôle : les Knicks, les Suns et le Heat car pour ce qui est du reste, les Bucks et les Cavs le laissent sous l’emprise d’ailier ultra dominant quant aux Spurs il serait dans l’ombre du collectif de pop.
Drew est clutch, régulier, décisif, son handle démoniaque peut faire lever les foules et ses pénétrations ont quelques choses de magique. Tout le potentiel est là pour en faire un franchise player sur la route du titre MVP mais ce scénario dépendra grandement du rôle décisif des prochaines semaines.

Giánnis Antetokoúnmpo – 22 ans

Selon bon nombres d’observateurs, sa direction et coach Kidd, Giánnis n’a toujours pas atteint la moitié de sa marge de progression. Selon ces dires, il pourrait également être son propre successeur au titre de MIP. Faisant ainsi de lui un candidat légitime au titre de MVP. Giánnis est d’ores et déjà le franchise player d’une équipe à l’effectif solide. Entouré notamment par un pivot à potentiel comme Maker, d’arrières solides comme Middleton ou Brogdon et de son pote Jabari Parker, Giánnis a su devenir un ailier dominant et complet aussi bon dans la construction que la finition. Faisant parti de la short liste des joueurs ayant un potentiel quadruple double dans les main il s’est déjà bien imposé dans celle de triple double master.
Prêt pour passer un nouveau cap, le grec se doit de ramener les Bucks en playoffs en visant mieux qu’un premier tour. Individuellement, l’objectif du double MIP est dans la mire, le rapprochant inéluctablement de la course aux MVP.

Nikola Jokić – 22 ans

Il a raté les playoffs de peu, pourtant il a tout tenté pour les arracher, et il ne fait aucun doute qu’il aura sa revanche l’année prochaine. Quelle saison pour le pivot serbe, dominant, faisant preuve d’un QI basket phénoménal et offrant des statistiques astronomiques. Jokic a installé son royaume dans les deux raquettes du parquet et ce dernier a prouvé qu’il n’a aucun mal à s’en écarter pour accroitre sa domination. Oui, Jokic est un monstre et s’il tient ce rythme, un MVP potentiel. Du haut de ses 22 ans il a enchainé les doubles doubles, s’expérimentant aux triples doubles, démontrant toute l’intelligence de son jeu par des gestes sublimes.
S’il est dans nos outsiders à la MVP race cette saison c’est en partie grâce à sa direction. En effet les Nuggets ont profité de la Free Agency pour mettre la main sur le vétéran et coéquipier modèle Paul Milsap. Assisté par le potentiel extérieur du canadien Jamal Murray et une armée de rôle players de qualité, les Nuggets vont proposer un défi intérieur de choix à la NBA. En parfait collaborateur et lieutenant, le vétéran Milsapp va apporter beaucoup à la jeune star qu’est Jokic. Un tuteur donc pour aider le serbe à tutoyer les sommets.

Dans le reste de l’actualité, découvrez qui sont les candidats au titre de rookie de l’année la saison prochaine.

Pin It on Pinterest