Une agence marketing vient de livrer les résultats d’une enquête qui devrait en inspirer plus d’un.

Les influenceurs Instagram représentent actuellement un marché d’un milliard de dollars. Sachez que cette somme devrait doubler d’ici 2019. Partant de ce constat, Mediakix, une agence américaine spécialisée dans le marketing digital, a décidé de mener une enquête pour savoir comment faire partie de cette sphère ô combien prisée par les annonceurs. La réponse apportée par Mediakix risque d’en surprendre plus d’un. L’agence a en effet démontré qu’il était extrêmement aisé de devenir un influenceur sur Instagram. Explications.

L’entreprise a tout d’abord créé deux faux profils, aux identités bien distinctes. Le premier, celui de Alexa Rae a.k.a @calibeachgirl310, une fashionista californienne, et Amanda Smith a.k.a @wanderinggirl, une globe-trotteuse branchée. Le premier profil a été réalisé en embauchant une mannequin locale, shootée pendant une journée par l’agence. Le second est quant à lui uniquement constituée de photos de tourisme libres de droit et de clichés d’une jeune femme blonde constamment de dos achetées sur des banques d’images. Dernier élément de départ, Mediakix alloue un budget de 300 dollars à chaque faux profil pour acheter des followers et des likes.

Afin de ne pas éveiller les soupçons d’Instagram, les deux profils ont commencé par acheter “seulement” un millier de followers par jour, pour des sommes comprises entre 3 et 8 dollars. Mediakix découvrira vite que dans les faits, il est largement possible d’acheter 15 000 followers par jour sans être inquiété le moins du monde par les responsables du réseau. Au bout de deux mois d’enquête, le compte de la fashionista comptait 50 000 followers, tandis que le compte de la globe-trotteuse en disposait lui de 30 000.

La troisième étape de l’enquête a pour sa part consisté en un achat massif d’engagement sur les publications. Pour chaque photo des deux comptes, entre 500 et 2500 like ont été payés par l’agence de marketing pour des sommes oscillant entre 4 et 9 dollars par 1000 like, ainsi qu’entre 10 et 50 commentaires coûtant en moyenne 12 cents l’unité. Cette hausse du taux d’engagement des publications a logiquement entraîné une augmentation du nombre de followers sur les deux comptes.

Il était alors temps d’aller démarcher des agences d’influenceurs afin de monétiser les contenus de chaque compte. Après s’être inscrit sur plusieurs de ces plateformes (la plupart exigeant une minimum de 10 000 followers), les deux comptes ont quotidiennement démarché des annonceurs afin de promouvoir leurs produits sur Instagram. Le résultat ? Deux deals avec des marques conclus en quelques jours par chaque compte, avec à la clé des compensations financières et/ou matérielles. Ces profils créés de toute pièce par Mediakix ont donc réussi à berner à la fois la sécurité d’Instagram, des agences d’influenceurs online et des annonceurs.

Cette enquête, destinée à montrer les dérives de la course aux followers et aux likes qui fait rage parmi les apprentis influenceurs d’Instagram, devrait toutefois donner des idées à certains. Les marques sont prévenues, les ennuis ne font sûrement que commencer.

Pin It on Pinterest