Après qu’un utilisateur ait posté sur Reddit des photos de ses plus avantageuses acquisitions, la chaîne de magasins Kmart a décidé de prendre des mesures, notamment en raison des prix à la revente qu’atteignaient les fameux t-shirts.

Pour ceux qui n’auraient pas suivi les prémices de l’affaire, des centaines de t-shirts de la marque la plus populaire de l’univers streetwear avaient été mis en vente en début de semaine pour la modique somme de 4$ l’unité. Des textiles vierges mais authentiques, sur lesquels Supreme n’avait finalement rien imprimé en raison du caractère limité des collections et qui s’étaient donc retrouvés sur les étalages de la chaîne spécialisée dans le premier prix.

Quelques jours plus tard, il semble que le problème ait été réglé, les étiquettes des t-shirts en question ayant été retirées, comme cela aurait dû être fait dans un premier temps. Des actions menées par l’entreprise Kmart directement, peut-être toutefois encouragées par Supreme, que l’on imaginerait volontiers quelque peu désorientés par de tels prix indiqués juste à côté de leur logo. Enfin, les prix à la revente constatés sur eBay ont aussi certainement leur part de responsabilité, souvent vendus pour plus de $40, soit 10 fois leur prix initial. Il paraît que l’on apprend de ses erreurs, on imagine dès lors que Kmart sera nettement plus attentif et méticuleux à l’avenir.

Dans le reste de l’actualité, Supreme a annoncé sa collection F/W 17.

Pin It on Pinterest