Pourtant très à cheval sur la question éthique, Nike semblait prendre son temps quant à la rupture présumée du contrat avec le membre du A$AP Mob accusé d’agression sexuelle mi-juillet. Discrètement, la firme de l’Oregon aurait pourtant pris ses mesures.

Le point commun entre Lance Armstrong et A$AP Bari ? Leur nationalité mise à part, ils ont tous deux fait les frais de leur comportement discutable et ainsi vu leur contrat avec Nike anéanti. Cinq ans après le célèbre cycliste, on apprenait ce soir d’une source interne de Nike, qu’il en était désormais fini des collaborations entre Nike et Bari.

Habillant les plus grands athlètes et collaborant avec les meilleurs artistes de chaque génération, la marque à la virgule n’a pas vraiment le goût du risque. Préférant ne pas remettre en question sa réputation, Nike ne semble pas décidé à prendre en considération les excuses et autres explications fournies par l’accusé le plus hype de l’été.

Après le tweet non-authentifié, posté quelques heures après la diffusion de la vidéo impliquant le rappeur, puis supprimé dans la foulée, les regards sont désormais tournés vers la marque américaine, qui devrait vraisemblablement officialiser la rupture dans les jours à venir.

Un coup dur donc pour Bari, mais également pour Vlone, cette annonce mettant en péril l’ensemble des collaborations entre les deux marques, qui risqueraient évidemment de ne plus sortir de nouvelles collections.

Pin It on Pinterest