Avec pratiquement 7 mois à son compteur, l’année 2017 nous a d’ores et déjà offert de nombreux clips marquants. Entre originalité, humour ou simplement bijou visuel, découvrez une sélection de 10 clips qu’il ne fallait définitivement pas rater ces derniers mois et votez pour votre préféré.

Jaden Smith, “Batman”

Jaden s’efforce de prouver qu’il n’est pas seulement le fils de Will, mais aussi un artiste à part entière. Son clip “Batman”, très dérisoire mais particulièrement efficace visuellement, a eu le mérite d’offrir une visibilité non négligeable à sa musique. Alors qu’historiquement le Batman est un homme blanc dans un costume noir, Jaden prend ici le contre-pied, et ça fonctionne.

Aminé, “REDMERCEDES”

Figure montante du paysage musical outre-Atlantique, Aminé s’est démarqué récemment par sa présence dans la liste des freshman XXL, mais ce n’est pas pour autant son seul fait d’arme cette année. Avec “REDMERCEDES”, Aminé livre un clip d’apparence comique qui s’avère être une critique d’une classe sociale que l’on peut qualifier ici de “libéraux blancs” dans un ambiance délicieusement kitch.

Playboi Carti, “Magnolia”

Véritable hit qui a propulsé la carrière de Playboi Carti dans une nouvelle sphère de popularité, “Magnolia” s’est offert un clip à la hauteur de son importance dans la carrière du jeune artiste. Des effets visuels captivants, un décor en adéquation avec le morceau et la présence de A$AP Rocky en font l’un des clips les plus réussis cette année.

Action Bronson, “Let Me Breathe”

Avec “Let Me Breathe”, Action Bronson démontre une fois de plus sa capacité à prendre part à des clips qui brillent par leur absurdité et leur non-respect total des codes des clips dans le rap. Des personnages âgés en guise de danseurs, une femme géante qui apparait sans raison, une caricature de Mickey Rourke… Action Bronson semble une fois de plus traverser le rap game comme un grand enfant qui aime le désordre et “Let Me Breathe” en est un superbe exemple.

JAY-Z, “The Story Of OJ”

On retrouve ici l’un des clips les plus engagés de la carrière de JAY-Z. En utilisant le format de cartoon, Shawn Carter rappelle ici les caricatures subies par le peuple afro-américain mais aussi l’esclavagisme et la condition de l’homme noir dans sa globalité à travers un storytelling parfaitement maitrisé. “The Story Of OJ” est un excellent rappel qu’un clip aux apparences simplistes peut porter un message important.

Travis Scott, “Butterfly Effect”

Une fois de plus très créatif, ce clip de La Flame se compose d’une pluie de détails mélangés à un univers riche et évidemment psychédélique, que l’on doit au réalisateur BRTHR. Travis s’approprie des codes évidents des clips de rap tels que la présence féminine et les voitures de luxe, mais réussi à leur offrir un aspect beaucoup plus intéressant notamment via les effets spéciaux et le traitement de l’image.

Danny Brown, “Ain’t It Funny”

Reprenant l’esthétique des sitcoms des années 80 pour mieux la saccager, Jonah Hill offre à Danny Brown un terrain d’expression ultra gore et bien trash. Le rappeur de Détroit interprète donc l’oncle toxico d’une famille typique de la classe moyenne blanche américaine. Accro au sirops et aux médicaments, Uncle Danny demande sans cesse de l’aide, mais il n’obtient que les rires gras et forcés des enregistrements de sitcoms.

Lil Dicky, “Pillow Talking”

“Pillow Talking” est sans aucun doute l’un des clips qui s’est le plus démarqué cette année. Totalement NSFW dans sa première partie, il devient par la suite un exemple parfait de discussions improbables qu’un couple peut avoir, que les anglophones qualifient de “pillow talk”, littéralement discussion sur l’oreiller. La présence des dinosaures et du cerveau de Lil Dicky en personnages secondaires est évidemment un atout indéniable.

Kendrick Lamar, “Humble”

À une semaine de la sortie de son dernier album DAMN., K.Dot dévoilait le morceau “HUMBLE.” accompagné d’un clip d’une puissance rare qui ne laissa personne indifférent. En adéquation parfaite avec l’aura du morceau, on retrouve ici des références divines, une réaffirmation de sa place au sommet du rap game ainsi que des références culturelles telles que la moutarde Grey Poupon. De ce fait, “HUMBLE.” coche donc toutes les cases du clip d’un single d’envergure signé Kendrick Lamar.

Young Thug, “Wyclef Jean”

En ne participant pas au clip de son morceau “Wyclef Jean” à la suite de diverses incidents, le rappeur d’Atlanta allait sans le savoir s’offrir le meilleur clip de sa carrière. Bien aidé par le talent et la créativité du réalisateur, ce clip restera sans aucun doute dans les annales et va au final beaucoup plus marquer l’année que si Young Thug s’était présenté lors du tournage. L’improbabilité à son paroxysme.

Quel est d'après vous le meilleur clip de l'année jusqu'ici ?

Pin It on Pinterest