Lyna n’a pas encore la vingtaine mais se lance déjà dans l’aventure de #VraiesMeufs : « #VRAIESMEUFS c’est un contre mouvement au dictât des réseaux sociaux qui nous montre qu’une fille est intéressante que si son physique correspond à des normes. » Ras le bol de ne voir que des postbads sur les réseaux sociaux, Lyna décide de créer un webzine sur lequel elle parlera de vraies meufs, des filles de la vraie vie, qui ont des projets, des histoires et des passions.

Encore un mouvement féministe qui tient à élever la femme au-dessus de tout, penserez-vous peut-être ? Et bien sachez que Lyna a une définition bien à elle pour cette appellation trop souvent connotée péjorativement : « Être féministe, c’est croire en l’égalité politique, économique et sociale des femmes et des hommes. Contrairement à ce que l’on veuille penser, être féministe ne veut pas dire être anti-mec ou alors vouloir que la femme soit au dessus de l’homme. »

via lynamalandro.tumblr.com

Lyna est étudiante. Quand elle a cours, elle passe la majorité de son temps à la fac. Quand elle n’est pas en cours, elle écrit pour des médias, elle fait des photos ou bien pose elle-même pour ses amis photographes. Lyna taxe des clopes, mange des tacos, passe ses journées devant des animes et autres dessins animés et n’arrive toujours pas à réviser son code. Elle aime écouter Marquises de Disiz et Hamza, Supermodel de SZA, G.O.A.T de Princess Nokia, Love de Kendrick Lamar ou encore Marion Maréchal de Sofiane. On peut dire que son quotidien semble assez banal comme la plupart des nôtres, et c’est justement ce qui l’a amené à créer #VRAIESMEUFS. Lyna a souhaité mettre en lumière des vraies meufs, au quotidien lambda, via son webzine afin de contrer toutes ces filles aux vies parfaites, toujours bien apprêtées, aux milliers de followers, et que l’on rencontre souvent sur les réseaux sociaux.

« Non moi je voulais voir autre chose, je voulais voir des filles naturelles, des filles intelligentes, qui ont des choses à raconter et à qui je pourrais m’identifier : c’est de là qu’est né le mouvement Vraies Meufs. »

C’est en parcourant le compte Instagram des “baddies” que Lyna a eu l’idée de #VRAIESMEUFS. « Je suis bien consciente que n’importe quelle meuf peut être une postbad avec un bon éclairage et beaucoup de make up, mais pourquoi ne pas avoir d’espaces sur les réseaux qui célèbrent aussi les femmes naturelles ? Au départ, #VRAIESMEUFS ça devait être juste un Instagram de meufs sans maquillage, pour montrer le vrai visage des femmes. Puis, je me suis dit que, quitte à mettre en avant des femmes, autant mettre en avant des projets, faire parler des meufs, qu’elles soient entreprenantes ou “banales”. Je voulais montrer que toutes les filles sont cools, même celles qui ne font pas grand chose de leur vie et qu’on a des choses à dire, que nous ne sommes pas seulement des images perdues sur les réseaux. » C’est donc le 2 décembre 2016 que Lyna a lancé le webzine #VRAIESMEUFS.

Zonant sur les réseaux sociaux depuis son très jeune âge, Lyna a très vite compris que les images qui circulaient sur ceux-ci n’étaient pas liées à notre réalité et qu’elles entraînaient rapidement un manque de confiance en soi, on ne se sent pas assez bien ni  assez beaux face aux “postbads” qui circulent en masse. « Je pense aussi qu’on est une génération qui est au courant qu’elle a du pouvoir, sur les marques et sur l’opinion publique à travers les réseaux sociaux. On en a marre de tout ce fake, il y a un retour au naturel en force en ce moment. »

Lyna a fortement été influencée par le mouvement Smart Girls Club créé par Princess Nokia et une de ses proches amies où le féminisme urbain y est revendiqué.  Des rencontres à New York réservées aux femmes sont mises en place où ensemble il est possible de méditer, lire des poèmes, danser, etc. Lyna lit également beaucoup d’édito mis en ligne sur Gurls Talk, créé par Adwoa Aboah dont le parcours l’a particulièrement touché. « Créer un espace où les femmes se sentent libres et en sécurité est indispensable pour moi et c’est ce que j’essaye de faire avec VraiesMeufs. (…) VraiesMeufs est une alternative à ces médias/collectifs anglais. »

Lyna est donc partie à la rencontre de vraies meufs. Elle prend contact avec les filles qui l’intéressent puis se donnent rendez-vous. Elles peuvent aussi bien s’asseoir que se promener tout en discutant de tout et de rien. L’objectif pour Lyna est d’apprendre à connaître la personne, sa vie, ses projets, pour ensuite en faire un récit qui figurera sur son blog. Il se trouve que Lyna illustre les articles avec ses propres photos ; elle nous explique que le moment photographie est parfois gênant car les filles n’ont pas beaucoup l’habitude d’être prise en photo mais toutes se prêtent au jeu. Lyna ne prépare rien à l’avance, n’enregistre rien de leur discussion, du moins tout ce qui est retranscrit dans ses articles vient de sa mémoire afin que le tout soit authentique.

via lynamalandro.tumblr.com

La première vraie meuf que Lyna a interviewé était Morgane, ses cheveux roses avaient conquis le cœur de Lyna. Sa première interview n’a en rien été difficile. Au contraire, Lyna semble vraiment à l’aise avec ce concept de rencontrer de parfaites inconnues et de les découvrir le temps d’une heure ou bien de tout un après-midi. Morgane a donc partagé son histoire avec Lyna, ses projets musicaux et a beaucoup gagné en notoriété depuis leur rencontre. Cette première rencontre avec Morgane, une fille très motivée, avait vraiment plu à Lyna et l’a encore plus conforté dans ses débuts de projet pour #VRAIESMEUFS.

Elle est toujours accompagnée de son argentique lors de ses escapades pour #VRAIESMEUFS. Pas d’argent de côté à mettre dans un appareil photo haute gamme, au moment de déménager Lyna a retrouvé un appareil photo qui appartenait à ses parents dans un carton. Elle s’est donc chargée d’acheter des pellicules et a commencé sur le tas avec son argentique qui depuis, ne la quitte plus. Elle l’apprivoise de mieux en mieux, jusqu’à prendre ses amis, les beaux paysages et les choses qu’elle aime en photo. Grâce à cet appareil, ses photos ont du cachet mais le financement des pellicules ainsi que le tirage des photos vient directement de la poche de sa poche, c’est pourquoi elle se trouve sur Tipeee, afin de recevoir des dons dans le but de financer ses photos tous les mois.

#VRAIESMEUFS, c’est un webzine, un compte instagram, une page facebook. Mais Lyna voit les choses en grand et souhaite tester plusieurs formats. Adepte des magazines gratuits dans les galeries d’art ou dans les boutiques, elle souhaite « passer le cap du papier avec Vraiesmeufs. » Lyna désire également faire un podcast sur Soundcloud en écoute libre « quelque chose de très spirituel, qui se rapprocherait des podcasts du Smart Girls Club mais avec plus de musique. » Des évènements #VRAIESMEUFS en collaboration avec un collectif d’artistes vont également voir le jour. Elle nous explique qu’il y aurait sur place des mini expositions, de la musique et (elle espère) à manger ! «VraiesMeufs c’est mon espace mais c’est aussi le votre : je pose la problématique de la “vraie meuf” et chacun est libre de s’exprimer sur le sujet et d’être publié. J’ai envie de faire participer les gens et qu’eux aussi puissent écrire sur le site (pour cela il suffit de m’envoyer un mail). J’ai plein d’idées en tête mais je ne me presse pour rien. Je fais tout au feeling et j’essaye de ne pas me prendre la tête.»

Compte Instagram @vraiesmeufs

Sur #VraiesMeufs, la rubrique Real Talk évoque des sujets qui viennent de l’expérience de Lyna ou qui lui donnent envie de connaître l’avis d’autres femmes : « Créer un espace comme VraiesMeufs, c’est aussi prendre des responsabilités : si des sites comme le mien ne laisse pas la place aux premières concernées, qui le fera ? » Vous pouvez déjà trouver dans Real Talk #VRAIESMEUFS regardent du porno, Lyna a également comme projet d’évoquer le sujet du voile avec les filles qui le portent. Un sujet souvent demandé est la masturbation féminine, qui fera peut-être l’objet d’un futur article.

« Il y a une phrase que j’utilise beaucoup sur les posts VraiesMeufs c’est “Girls need to support Girls”. Il n’y a rien de mieux que le soutien et le respect entre nous. La confiance en soi est aussi quelque chose que je soutiens beaucoup chez les femmes. J’ai l’impression qu’être sûre de soi et vouloir se mettre en avant est quelque chose de mal vu pour nous. Je m’en suis rendue compte avec VraiesMeufs : le nombre de filles qui m’ont dit ne pas vouloir que je fasse de portraits sur elles car elles trouvaient ça trop prétentieux ou gênants d’être ainsi mise en avant, qu’elles n’ont pas de vies trépidantes, qu’elles ne se trouvent pas assez jolies…. Cela m’a beaucoup frappé parce que tout mec que je rencontre me dit tout de suite qu’il est prêt si jamais je veux faire VraisGars. Je ne comprends pas pourquoi on se rabaisse comme ça, je pense que sur ce point on devrait vraiment prendre exemple sur les mecs et se détendre un peu. » Lyna a d’ailleurs fait son premier article sur un #VraisGars que vous pouvez retrouver ici.

Enfin, Lyna a partagé avec nous sa philosophie de vie : « Le monde et tout ce qu’il y a autour de nous est énergie, le tout est de pouvoir s’entourer de la meilleure énergie possible (les personnes qui t’aiment pour ce que tu es, les choses qui vont te motiver, etc) et de laisser passer tout ce qui est négatif (les relations toxiques, tout ce qui va te rendre triste, etc). J’essaye d’avancer dans la vie en ne gardant que le positif et de laisser le négatif derrière moi. » En lui souhaitant de répandre cette énergie positive qui circule autour de #VRAIESMEUFS ainsi que de réussir ses projets, dans ses études et de vivre de quelque chose qui lui plaise.

via lynamalandro.tumblr.com

Le conseil de Lyna à toutes les vraies meufs : « Je veux juste leur montrer qu’on a pas besoin d’avoir beaucoup de followers ou une forte présence sur les réseaux sociaux pour être une femme forte et cool. Il faut juste rester authentiques à soi même. Et travailler à l’école aussi ! (rires) »

Vous pouvez suivre le mouvement sur  Facebook, Instagram ou Twitter et retrouver Lyna sur Twitter et Instagram.

Pin It on Pinterest

Plus dans Longs formats, Société
A$AP Bari répond aux accusations d’aggression sexuelle

Fermer