Ce premier essai est très loin d’être concluant.

La collaboration entre le géant du footwear japonais Onitsuka Tiger et la griffe Anrealage suscitait l’envie chez de nombreux sneaker addicts. Le fruit de cette collaboration, nommé Anrealage Monte Z, avait en effet été teasé comme les toutes premières sneakers à intégrer la réalité virtuelle à même la paire. Malheureusement, les premiers retours qui nous parviennent ne sont pas loin d’être désastreux. D’allure assez classique et somme toute sobre, la Anrealage Monte Z se devait de briller par la nouveauté qu’elle introduisait dans le monde de la sneaker : la réalité virtuelle. Difficile de ne pas se montrer déçu au moment de découvrir les fonctionnalités VR de cette paire.

Après avoir téléchargé l’application dédiée à la paire, il suffit de scanner l’avant de la chaussure gauche pour voir apparaître le logo de Anrealage sur l’écran de son smartphone et d’entendre un morceau du groupe japonais Sakanaction. Voilà, c’est tout. Et selon Mashable, il faudrait en plus s’y prendre à plusieurs reprises pour réussir à scanner convenablement la sneaker.

On pourrait résumer la Anrealage Monte Z comme ceci : Une réalité virtuelle ne fonctionnant que sur un seul pied, nécessitant de télécharger une application lourde en espace de stockage (300 MB et elle ne sert qu’à ça) et environ 120 euros à débourser pour une paire loin d’être sublime. Cerise sur le gâteau, il est précisé dans le manuel d’utilisation que la fonction de réalité virtuelle sera de moins en moins réactive avec le temps, du fait de l’usage progressif de la paire. Pour la révolution technologique on repassera.

Pin It on Pinterest