Le géant du streaming se retrouve sous le feu des critiques suite à l’instauration des bande-annonces obligatoires avant de visionner un programme.

Outre son prix compétitif et son catalogue démentiel, le principal argument de vente de Netflix est son “binge-watching”, regarder ses séries favorites sans pub ni interruption. Un bonheur pour les utilisateurs, notamment Outre-Atlantique, où les séries visionnées à la télévision sont coupées quatre fois lors d’un épisode de vingt minutes, et jusqu’à huit fois pour un épisode d’une heure. Sauf que le binge-watching ininterrompu pourrait bientôt prendre fin.

Netflix est en effet en train d’intégrer à son player des bande-annonces pour découvrir de nouveaux shows, ces trailers étant sélectionnés en fonction des intérêts et des goûts de chacun. Problème, la plateforme de streaming ne fait pas que suggérer le visionnage d’une nouvelle série, elle impose désormais à ses consommateurs de regarder une bande-annonce avant de pouvoir visionner le film ou la série que l’on a initialement choisi.

Pour le moment uniquement présente en version test chez certains utilisateurs américains, cette nouveauté devrait bientôt débarquer sur les écrans de tous les abonnés Netflix si elle s’avère efficace. Selon un porte-parole de la plateforme de streaming, l’idée d’intégrer ces bande-annonces obligatoires vient des données démontrant que les abonnés feraient leurs choix plus rapidement lorsqu’on les met face à un trailer, évitant ainsi de perdre du temps dans les menus.

Le communiqué de presse de Netflix justifie ces tests en mettant en avant la constante recherche d’innovation de la plateforme : “Si on n’essaie rien, nous n’apprenons rien et nous ne deviendrons jamais meilleur. Qui aurait envie de ça ?” À voir donc si cette nouveauté sera durablement intégrée à l’interface de la plateforme de streaming, qui, si c’est le cas, ternirait un peu sa promesse de binge-watching sans publicité d’aucune sorte.

Pin It on Pinterest