Plusieurs propriétaires de franchises souhaiteraient que l’ancien président américain investisse dans la ligue.

Barack Obama n’a jamais caché son amour pour le basket. Tout le contraire de son successeur à la Maison Blanche, qui risque de ne pas recevoir la visite des Warriors. Ne rechignant jamais pour rentrer quelques paniers, notamment lors des jours d’élection, Obama est également proche de nombreuses stars de la NBA ainsi que de certains propriétaires de franchise. Et ces derniers, évidemment conscients de l’aura internationale dont bénéficie l’ancien président, aimeraient qu’il les rejoigne à la table des décisions.

C’est Brian Windhorst, l’un des journalistes sportifs les plus influents aux Etats-Unis qui a vendu la mèche sur ESPN il y a quelques jours : “Il y a plusieurs personnalités de la ligue qui veulent qu’Obama intègre un groupe de propriétaire, soit via un groupe déjà existant, soit en rachetant une franchise et en intégrant Obama à la direction de celle-ci.” Il poursuit en expliquant que l’ancien sénateur de l’Illinois veut prendre son temps : “S’il voulait vraiment être là dedans, il le serait déjà. Je pense qu’il veut attendre un peu. Je pense qu’il ne veut rester discret quelques temps.” 

Le journaliste se montre toutefois optimiste quant à une éventuelle implication de Barack Obama au sein d’une franchise NBA à l’avenir : “S’il veut faire partie d’un groupe de propriétaire, il peut l’être dans l’heure qui suit. Il veut juste être dans le bon timing. Obama est quelqu’un qui veut faire les choses bien.” Il faut reconnaître qu’imaginer l’ancien président à la tête d’une franchise peut faire rêver. La piste la plus évidente mène évidemment aux Bulls, la ville de coeur d’Obama. Ou bien les Wizards, pour se rappeler aux bons souvenirs de Washington ? À l’inverse, on le voit mal débarquer du côté du bazar de New York. De là à dire que les Knicks sont encore plus compliqués à gérer que les Etats-Unis, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas.

Pin It on Pinterest