Les récents champions ont décidé de renoncer à la traditionnelle visite à la Maison Blanche en signe de protestation contre la politique menée depuis des mois par le président américain.

La visite à la Maison Blanche qui fait suite à un titre de champion est une tradition incontournable aux Etats-Unis. Basket, Foot US, Baseball et Hockey, aucune équipe sacrée n’échappe à cette formalité. Jusqu’à cette année. En effet, de nombreux joueurs des New England Patriots avaient déjà refusé de rendre visite à Donald Trump après avoir remporté le Super Bowl. Une partie de l’équipe s’était néanmoins rendue à Washington pour rencontrer le président. Mais cette fois-ci, il semblerait bien que Trump ne reçoive personne. Les Warriors auraient en effet décidé à l’unanimité de ne pas aller à la rencontre du milliardaire devenu chef d’état.

Il y a quelques mois de cela, Shaun Livingston avait déjà annoncé qu’en cas de titre, il ne mettrait pas les pieds au 1600 Pennsylvania Avenue. Ses coéquipiers sont vraisemblablement sur la même longueur d’onde, vu les premiers échos des discussions post-titre entre les stars des Warriors. Steve Kerr, le coach de la superteam, ne s’opposera sans doute pas à cette décision, lui qui avait déclaré que les valeurs de Donald Trump étaient contraires à celle de l’Amérique. À peine installés sur le toit du monde, les Warriors se placent déjà en opposants à la politique menée par Trump et on ne peut que les saluer pour cela.

Pin It on Pinterest