Chris Paul sera sans surprise free-agent cet été. Après six saisons du côté de la Californie, le meneur pourrait aller voir ailleurs.

Le meneur de 32 ans est sans aucun doute l’un des plus gros free-agents disponibles sur le marché de cet été en NBA. Après des saisons aussi décevantes les unes que les autres en playoffs du côté des Clippers, Paul pourrait décider de changer d’air.

C’est Zach Lowe qui aborde le cas épineux du meneur, dans son podcast diffusé par ESPN.Partira, partira pas ? Kevin Arnovitz nous en dit un peu plus sur les rumeurs :

“Il y a eu beaucoup de rumeurs à propos de Chris Paul, et je pense que c’est réel. Je pense qu’il y a un intérêt mutuel ici. Je ne sais pas à quel point c’est réel tant les Clippers peuvent offrir une somme d’argent gigantesque et ils sont déjà une bonne équipe. De plus, les Spurs comme je l’ai dit, n’ont pas de flexibilité pour faire de même. Je suis très curieux de ce qu’ils vont faire cet été et qui sera dans l’équipe l’année prochaine.”

Car oui, si l’idée de voir Chris Paul, l’un des meilleurs meneurs de NBA, dans un collectif tel que celui des Spurs en fait déjà saliver plus d’un, cette idée se heurte à une réalité non négligeable, l’argent.

À 32 ans et alors que certains commencent doucement à le qualifier de vétéran, Chris Paul fait toujours envie à beaucoup d’équipes. De plus, cela sera sans aucun doute son dernier gros contrat, il sera donc fort probable de le retrouver dans de nombreuses rumeurs dans quelques mois. Avec plus de 200 millions de dollars sur 5 ans potentiels, ce sont évidemment les Clippers qui prennent un gros avantage financier face aux autres équipes NBA, mais surtout face aux Spurs. Les autres équipes ne devraient pouvoir lui offrir plus de 150 millions environ sur 4 ans, un fossé entre les deux salaires pouvant atteindre jusqu’à 60 millions.

Ces mêmes Spurs qui réussissent leur première saison post-Duncan risquent peut-être de traverser une année compliquée financièrement. Pau Gasol relégué sur le banc pourrait choisir de prolonger l’aventure avec plus de 16 millions l’année, Tony Parker à plus de 15 millions, ajoutez David Lee et Dewayne Dedmon qui pourraient tous deux décider de revenir avec leurs players options… San Antonio devra donc déjà débourser une certaine somme d’argent, plus de 80 millions de dollars en l’occurence. Pour signer Chris Paul San Antonio devra faire des sacrifices et renoncer à des joueurs comme Jonathan Simmons, Manu Ginobili ou même Patty Mills.

Voilà un casse-tête pour Gregg Popovich et son staff, Tony Parker devant manquer le début de saison, la question de son niveau après une grosse blessure se posera forcément. Dejounte Murray a du potentiel, mais semble trop court pour l’instant pour assurer sa place dans le 5 de départ. Patty Mills a de son côté montré ses limites face aux Warriors. Il n’a pas su exister ou ni même peser dans la série, contenu avec facilité par Klay Thompson. Et avec un joueur comme Kawhi Leonard dans votre équipe, il est important de bien l’entourer, Lamarcus Aldridge ne suffisant visiblement pas. L’associer avec un joueur tel que Chris Paul semble être une idée intéressante sur le papier et évidente pour beaucoup.

C’est donc un choix complexe qui se dressera sur la route de Chris Paul cet été, avec deux options. Privilégier l’argent chez les Clippers, avec l’espoir de gagner avec ses compères, bien que ces dernières années ne vont clairement pas dans ce sens. Ou bien espérer et chercher la gagne avec les Spurs en changeant d’entourage, en s’associant avec Leonard, Aldridge et compagnie, en étant bien évidemment coaché par Gregg Popovich. Un effectif qui serait très intéressant et qui pourrait clairement viser haut si l’ensemble prend, mais pas forcément avec un énorme contrat à la clé pour CP3.

L’été sera donc agité du côté des Clippers et des Spurs pour savoir quelle destination choisira le meneur phare. La franchise texane n’hésitera pas à tout faire pour séduire Chris Paul et tenter un coup. A suivre donc.

Pin It on Pinterest