Les fans le savent, le vendredi est généralement une journée mouvementée en termes de sorties. Découvrez les pépites qui sortent aujourd’hui à ne pas rater.

Snoop Dogg, “Neva Left”

Il est de retour ! Avec Neva Left, Snoop livre un 15ème album dans le style caractéristique qui a tant séduit les fans de hip-hop à travers les années. Dérision, ambiance west coast, drogue, flow envoûtant : pas de doute, on entend bien du Snoop Dogg à l’ancienne. Dès le premier track, le rappeur californien nous plonge au coeur des années 1990 avec un sample de “C.R.E.A.M”, l’un des nombreux classiques du Wu-Tang Clan. Mais pragmatisme oblige, Snoop tente aussi d’adapter son style avec ce qui marche en 2017, et à ce titre le morceau “Trash Bags” en collaboration avec K Camp est un bon exemple. Non, Snoop Dogg n’est pas has-been, c’est en tous tant ce qu’il tente de nous prouver. Loin d’être révolutionnaire mais très appréciable pour autant, c’est un retour de qualité pour la légende, et après 20 ans de carrière, c’est déjà une victoire en soit.

The Underachievers, “Renaissance”

Après l’avoir repoussé plusieurs fois, le crew de Brooklyn qui se compose du duo Issa Gold et AKTHESAVIOR a enfin sorti ce projet intitulé Renaissance, qui fait suite à It Happened in Flatbush, l’excellente mixtape sortie l’année dernière. Ce nouveau projet de 15 titres se démarque comme souvent avec le duo par la qualité de l’écriture ainsi qu’une ambiance brute, loin du New York mondain que nous offrent Jay Z ou encore A$AP Rocky. À la manière des Flatbush Zombies, The Underachievers dépeignent l’ambiance unique de Brooklyn. Un talent indéniable, des projets réguliers et de qualité, ils forment définitivement un duo qui mérite d’obtenir plus de visibilité en France.

Faith Evans feat. The Notorious B.I.G “The King & I”

Grâce à une série de couplets enregistrés en studio par Biggie, mais jamais sortis officiellement, un album a pu être composé avec son nom en tête d’affiche. C’est son ex-femme Faith Evans qui l’accompagne sur ce projet posthume où elle fait valoir une voix élégante et amène sa touche, oscillant entre soul et RnB. Ajouté aux couplets forcément intéressants du légendaire Christopher Wallace, le résultat est loin d’être mauvais. C’est en tout cas supérieur à ce que nous ont habitués ce genre de projet bâti sur la motivation de l’argent. “The King & I” est en tout cas l’occasion de se plonger dans des couplets indéits de l’un des plus grands artistes du rap, et c’est une opportunité unique, plus de 20 ans après sa mort.

 

 

Bonus :

Mister V, “Double V”

Pour ceux qui ont cru à une blague, sachez qu’il n’en est rien. Le YouTubeur a bien dévoilé un album de rap qui rassemble les différentes influences musicales qu’il a notamment évoqué à travers ses vidéos au fil des années. Egotrip, productions trap, autotune et même beaucoup d’humour, Mister V fait ce qu’il sait faire de mieux : rentrer dans un personnage. C’est une expérience qui, sans être inoubliable, mérite d’être vécue, avec toujours à l’esprit le fait que l’on écoute là le premier projet d’un rappeur qui ne revendique même pas ce statut.

Pin It on Pinterest