C’est ce soir à 2 heures du matin qu’aura lieu la dernière confrontation entre Washington et Boston dans un match qui s’annonce plus que jamais électrique au TD Garden.

John Wall et sa bande affronte l’équipe d’Isaiah Thomas ce soir à Boston, et plus qu’un simple game 7 qui se présente à nous, c’est une véritable rivalité qui pointe le bout de son nez entre ces deux équipes.

La dent d’Isaiah, les tacles de Markieff Morris, les altercations, les chants du TD Garden contre Kelly Oubre, les tenues sombres façon enterrements des Celtics à leur arrivée au game 6 ou encore les déclarations qui fusent entre les joueurs, c’est une rivalité qui grandit de jour en jour entre les deux franchises. Le meneur des Celtics a d’ailleurs simplement déclaré : « On ne les aime pas et ils ne nous aiment pas. »

Ce sera le premier game 7 de la carrière d’Isaiah Thomas, lui qui fait partie des joueurs les plus clutch de la ligue cette saison. Avec des statistiques folles dans le quatrième quart-temps (9,8 points de moyenne), le joueur sait qu’il est attendu dans ce genre de match où un joueur se doit d’élever son niveau de jeu pour briller.

C’est là que tous les grands joueurs se font un nom. Vous devez donner tout ce que vous avez. Je suppose que c’est là que les légendes naissent. J’ai hâte d’y être.

C’est une finale de conférence face à Cleveland qui est en jeu. Mais surtout, c’est l’occasion pour les deux franchises de faire durer une belle saison. Boston aura alors l’opportunité de confirmer sa première place de conférence, et Washington sa très belle remontée à l’Est. 

La première clé de ce game 7 sera sans aucun doute le duel de backcourt entre les deux équipes. Avery Bradley brille quand Isaiah Thomas se fait cadenasser : 29 et 27 points lors des deux derniers matchs pour l’arrière de Boston. Il représente désormais une vraie aide au scoring pour son équipe, en occupant un rôle toujours aussi prépondérant en défense. Isaiah Thomas devra évidemment apporter son énergie et sa capacité à se sublimer lorsque les possessions sont importantes. La saison régulière est une chose, mais les playoffs, et tout particulièrement les game 7, en sont une autre.

Du côté de John Wall et Bradley Beal, qui ont combiné 59 points à eux deux lors du game 6, il sera question d’honneur et de confirmation d’une excellente saison. Leur attaque en pleine confiance est sur la bonne voie. Les deux joueurs doivent cependant mieux contenir l’arrière garde de Boston dans ce match décisif, en mettant notamment la pression sur Thomas, tout en gardant un oeil sur Bradley.

L’autre point important de ce game 7 sera l’attaque, et bien évidemment les 3 points. Si Bradley et Thomas ont combiné 8 tirs primés, Wall et Beal n’en n’ont mis que 3 dans l’ensemble du dernier match, dont un vilain 1 sur 8 pour Beal. Si les deux joueurs ont évidemment mis leurs dernières tentatives respectives afin de remporter le match, il serait préférable pour eux de régler la mire plus tôt dans le match, afin d’éviter de se retrouver avec une fin de quatrième quart-temps aussi tendue, surtout dans un game 7.

L’opposition de cette nuit sera le premier game 7 des Wizards depuis 1979, avec un bilan de 6-3 jusqu’ici. Mais il ne faut pas oublier que les équipes à domicile ont forcément l’avantage lors d’un game 7. Avec un TD Garden extrêmement bouillant, deux équipes qui se détestent, le match de cette nuit n’est à rater sous aucun prétexte.

Deux heures du matin, le rendez-vous est pris pour savoir qui de Washington ou de Boston ira défier les champions en titre en finale de conférence. 

Pin It on Pinterest