Houston est désormais éliminé des playoffs, sorti après une quatrième et humiliante défaite face aux Spurs sur le score de 114-75. L’équipe des Rockets n’a pas pu compter sur son MVP.

James Harden n’avait pas vraiment brillé lors du quatrième quart-temps dans le game 5, finissant à 4 points (1/6), 1 passes et 4 balles perdues, voyant à juste titre sa prestation être vivement critiquée. Un money-time raté à l’image de ce contre pour le tir de la gagne de Ginobili. Le réveil était attendu dans ce game 6 décisif qui voyait les Rockets s’avancer dos au mur. Mais ce 6ème match de la série a finalement été un  désastre, unvéritable match “sans” pour le candidat au MVP de saison, qui tombe au pire des moments.

Pas de Tony Parker ou de Kawhi Leonard tout deux blessés, un match 6 à la maison, en bref, Houston ne pouvait (devait) pas perdre ce match. Tous les ingrédients étaient réunis pour que les Rockets forcent un match 7 pour lequel ils auraient pu espérer ne toujours pas voir Kawhi Leonard face à eux. Mais c’est un désastre total pour la franchise texane, et James Harden spécialement, va complètement passer à côté de son match.

10 points (2/11), 7 passes 3 rebonds, 6 pertes de balles, et même 6 fautes. The Beard a sans aucun doute rendu la pire copie de sa saison, au pire moment. Il devait montrer son leadership, sa capacité à porter les siens au moment où son équipe avait le plus besoin d’elle, mais il a honteusement failli.

39 points d’écarts face à une équipe réduite, sans aucune excuse valable, c’est une faillite totale pour Houston, un match dont certains se souviendront encore des années. Avec seulement 75 points, c’est le plus petit total de l’équipe cette saison qui a été marqué hier soir. Aucune réaction, aucun moment fort pour tenter de retourner le cours du match, non, James Harden n’a rien fait, et semble avoir sous-estimé son adversaire, il en assume toute la responsabilité :

Toute la responsabilité est sur mes épaules. J’en prends la responsabilité, des deux côtés du terrain. Vous savez, c’est dur, particulièrement la façon dont on perd à la maison pour le game 6. Mais c’est arrivé, nous devons aller de l’avant.

Son coach Mike D’Antoni rajoute :

J’ai juste dit à mes gars qu’ils ont eu une année incroyable. Ils étaient au-dessus de toutes les attentes. Ils se sont battus comme des fous. Pour une quelconque raison dans cette partie, nous n’avons pas eu le jus et cette chose en plus.

Plus de 50 victoires en saison régulière, une élimination au second tour, certains avaient déjà vu le coup venir. Mais peut-être pas de cette manière-là, une sortie honteuse et par la petite porte pour l’équipe de Houston. Et au delà des simples statistiques, c’est l’attitude de James Harden et de son équipe qui vont certainement cristalliser les critiques.

Pin It on Pinterest