Nouvelle désillusion, les Clippers se sont fait éliminer au premier tour des playoffs, défaite 104-91 face à Utah.

Pourtant, sans Blake Griffin, les Clippers avaient malgré tout réussi à décrocher un game 7 à la maison contre Utah. Un super Chris Paul qui ne voulait absolument pas voir Paul Pierce finir sa carrière dans l’Utah. Mais sans énergie, sans intensité ni communication, les Clippers ne feront illusion qu’un quart-temps.

Défaite sans panache, sans saveur, les Clippers ont une nouvelle fois déjoués complètement. Le meilleur marqueur du match côté de Los Angeles sera DeAndre Jordan, compilant 24 points et 17 rebonds, un match plein sans un Rudy Gobert en face pour des problèmes de fautes (13 minutes de jeu). Chris Paul a été fantomatique avec 13 points (6/19) et 9 passes, dont seulement 2 petits points en seconde période. J.J Redick absent à l’image de sa série, seul Jamal Crawford a amené du scoring en sortie de banc avec 20 points. Paul Pierce sort par la toute petite porte, 6 points et 3 rebonds, triste sortie et tristes dernières années globalement.

C’est désormais la cinquième saison de suite que les Clippers perdent une série après l’avoir dominée.

La question de l’avenir des Clippers est désormais plus que jamais d’actualité. Cette équipe, même si elle a dû faire face à la blessure de Griffin, ne fonctionne pas. L’ailier fort ainsi que Chris Paul pourront décider de devenir free agent, ou bien de rempiler pour leurs dernières années de contrat. Mais il est loin d’être sûr de voir les deux hommes continuer ensemble à Los Angeles. Une énième désillusion pour le meneur qui, excepté son match 7, a été étincelant tout au long de la série et méritait sans doute mieux.

Côté Utah tout va bien. Porté par un excellent Gordon Hayward avec 26 points et un Derrick Favors qui va se montrer très utile avec 17 points et 11 rebonds en sortie de banc dans le game 7. Il faut remonter à Kenyon Martin en 2012 pour trouver trace d’une telle performance.

Rudy Gobert (1 point, 4 rebonds) passe à côté de son match, en compilant des fautes quasi-instantanées dès ses entrées en jeu. Boris Diaw aura aussi été précieux avec ses 10 points.

Le Jazz fonce désormais vers les Warriors et après un match 7, la fatigue sera d’ores et déjà un facteur important, Golden State ayant fini sa série il y a déjà quelques jours. L’équipe de Quin Synder sait qu’elle n’a rien à perdre, et jouera tous ses atouts. Utah a en tout cas montré à Gordon Hayward qu’ils étaient capable de gagner en playoffs.

Pin It on Pinterest