Le premier tour des playoffs en NBA est désormais terminé, il est donc temps de faire le point sur les grosses satisfactions individuelles de ce début de postseason.

5. James Harden (Houston)

Statistiques : 33,2 points, 7 passes, 6,4 rebonds

Compliqué d’exister quand Andre Roberson vous suit pendant une série de playoffs. Malgré cela, James Harden est parvenu à livrer de très bonnes performances. Avec un pourcentage correct même si celui à 3 points laisse à désirer (24 %), le meneur de Houston a dicté le jeu de son équipe à la perfection. Des erreurs certes, mais un apport essentiel notamment par à sa capacité à gratter des lancers francs en attaque. Il a su s’effacer quand il le fallait pour que ses coéquipiers brillent, et voilà une série gagnée avec aisance. Il est désormais lancé dans un derby texan face aux Spurs pour une série qui s’annonce beaucoup plus compliquée.

4. John Wall (Washington)

Statistiques playoffs : 29,5 points, 10,3 passes, 4 rebonds

Washington était favori face à Atlanta, et le meneur de la capitale a grandement participé au succès de son équipe. Deux gros premiers matchs à 32 points, un dernier à 42 unités, et John Wall a rappelé pourquoi il était l’un des meilleurs meneur de la ligue. Son importance dans le jeu, sa connexion avec Bradley Beal ou encore son leadership, tout cela est essentiel pour sa franchise qui fait face aux Celtics dans le second tour.

3. Draymond Green (Golden State)

Statistiques playoffs : 13,8 points, 9,5 rebonds, 7,5 passes

Il n’est pas celui qui marque le plus de points côté Warriors, et pourtant il en est peut-être le joueur le plus important. Attaquant efficace (50 % au tir et 55% à 3 points), Draymond apporte l’énergie et la fougue d’un joueur nécessaire en playoffs. Son apport défensif fut une fois de plus remarquable contre Portland, contre lesquels il s’est notamment distingué par de jolis contres. Ajoutez à cela 4,3 contres, 1,8 interceptions, et vous obtenez une prestation all-around pour Green. Si les Warriors veulent à nouveau retrouver un titre, l’ailier-fort en sera sans aucun doute l’une des clés.

2. Kawhi Leonard (San Antonio)

Statistiques playoffs : 31,2 points, 6 rebonds, 3,8 passes

The Klaw devait prendre ses responsabilités en playoffs, c’est chose faite. Pour son coach Popovich, il est “le meilleur joueur de la ligue”, rien que ça. Entre attaque fulgurante et précision en défense, Kawhi domine comme peu en sont capable. D’une propreté remarquable au tir (54,8 % et 96,7 % au lancer-franc), c’est aussi un PER de 37,1, le meilleur de la ligue, LeBron James est troisième avec 30,2 à titre de comparaison. Kawhi a su porter les Spurs sur la série, et il incarne indéniablement le meilleur espoir des Spurs de réaliser de beaux playoffs.

1. LeBron James (Cleveland)

Statistiques playoffs : 32,8 points, 9,8 rebonds, 9 passes

Un petit sweep d’entrée pour le King contre les Pacers de Paul George, et le voilà déjà en demi-finale. Avec 2 contres, 3 interceptions de moyenne et une adresse impressionnante au tir (54,3 %), le King n’a pas raté son entrée en matière. LeBron a mis un gros coup d’accélérateur à l’entrée de ces playoffs, l’occasion de rappeler qu’il est le meilleur joueur de la ligue. Et si sa franchise s’en est sortie sans encombre, c’est en grande partie grâce à lui, et aussi à sa défense, Lance Stephenson confirmera. Le quadruple MVP est déjà prêt à en découdre avec Toronto, lancé à pleine vitesse, et personne ne semble pouvoir l’arrêter.

Pin It on Pinterest