Cleveland a battu hier soir Indiana 106-102 et a par la même occasion éliminé les Pacers des playoffs avec 4 victoires à 0.

Les Cavaliers n’avaient pas franchement convaincu en fin de saison régulière en terminant sur 4 défaites consécutives. Une réaction était donc attendue pour cette série contre les Pacers, et même si le résultat parait sans appel, les coéquipiers de LeBron James n’ont pas franchement rassuré. Paul George et les siens comptaient bien jouer les trouble-fêtes, c’est malheureusement raté.

4 points de moyenne d’écarts sur la série, les Pacers ont réussi à montrer de la résistance face aux Cavs, outre une défense plus que douteuse et un coaching signé Nate McMillan pas vraiment glorieux. Indiana a pu compter sur un super Paul George sur la série (28 points, 8,8 rebonds, 7,3 passes), malheureusement son dernier match est raté, 15 points et un petit 5/21 au tir, dont le tir de l’égalisation complètement raté. 2/32, c’est la stat de PG13 quand il doit prendre un tir pour donner l’avantage ou égaliser dans les 15 dernières secondes, pas vraiment clutch.

Le shoot de la gagne raté au game 1, une avance de 25 points gâchée au game 3, et l’occasion ici de revenir au game 4: Indiana et Paul George pourront sans aucun doute avoir des regrets. Porté par les 22 points de Lance Stephenson, les Pacers perdent malgré tout et se retrouvent donc en vacances. Et la question que beaucoup de fans des Pacers se posent, c’est évidemment si Paul George a disputé son dernier match sous les couleurs d’Indiana. Réponse cet été.

Concernant Cleveland, seul LeBron James a vraiment su répondre aux attentes, 32,7 points, 9,7 rebonds et 10,7 passes sur la série. Un shoot pour la victoire au game 4, le King a justifié son statut de meilleur joueur de la ligue.

Du côté de Kyrie Irving, un match 2 satisfaisant, et c’est à peu près tout. Son game 4 est raté, trop individuel, Irving n’a jamais réussi à porter son équipe, ni même dans son domaine, le quatrième quart-temps. Outre le coaching complètement raté de Tyronn Lue, Tristian Thompson a semblait lui aussi encore à la rue, offensivement, mais aussi défensivement.

L’une des rares surprises aura été Deron Williams, 14 points pour son dernier match, et un vrai sens du collectif en sortie de banc. Le joueur de 32 ans fait jouer son expérience, et cela rendra sans aucun doute beaucoup de service aux Cavs si il continu sur cette lancée.

LeBron en est donc à 21 victoires consécutives en playoffs au premier tour, et 10 sweeps effectués, devant des monstres comme Tim Duncan notamment. Cleveland n’a pas rassuré malgré tout, mais aura du temps pour se reposer et travailler, et attend désormais sagement le vainqueur entre Toronto et Milwaukee.

Pin It on Pinterest