Dimanche dernier, Russell Westbrook battait le record d’Oscar Robertson de 41 triple-doubles sur une saison régulière. Un record qui paraissait intouchable quelques mois auparavant. Mais ne vous y trompez pas, malgré cette anomalie, de nombreux records NBA ne devraient pas tomber de si tôt.

100 points en un match

Les 100 points de Wilt Chamberlain sont-ils à l’abri ? C’est une évidence. Devin Booker a récemment marqué 70 points, remarquable certes, mais dans un contexte très favorable. Malgré cela, 30 points le séparait tout de même de ce record, un gouffre. Kobe Bryant s’est essayé aussi à l’exercice avec 81 points contre les Raptors en 2006, sans succès non plus. Ce record semble plus que jamais intouchable, à moins de voir un joueur prendre feu et déclencher plus de 60 tirs, voir peut-être plus. La moyenne de point par match de Chamberlain sur une saison (50,4) et son nombre de points en une mi-temps (59) devraient perdurer encore longtemps.

11 titres en carrière

C’est le nombre de titres remportés par Bill Russell dans sa carrière NBA. Grand défenseur et rebondeur hors-pair, Bill est la référence des années 1960. Michael Jordan en possède 6, tout comme Kareem Abdul-Jabbar. Revoir un joueur et sa franchise autant dominer la ligue ne risque pas d’arriver de si tôt, d’autant que le faible nombre d’équipes à l’époque facilitait la domination des Celtics.

55 rebonds en un match

Revoilà déjà Wilt. Pas au scoring cette fois-ci, mais au rebond. Vous l’aurez compris Wilt possède de nombreux records en NBA, “un homme d’une autre époque” pour certains, et ce record peut vous aider à le croire. Aujourd’hui, certaines équipes n’arrivent même pas à dépasser les 50 rebonds au total. Alors voir un joueur capable d’en prendre 55 à lui tout seul semble tout bonnement surréaliste. Dennis Rodman en avait pris 34 avec les Pistons, restant bien loin du record.

38.387 points en carrière

20 saisons, 1560 matchs et 24,6 points de moyenne sur l’ensemble de sa carrière pour Kareem Abdul-Jabbar, ce qui nous donne ce total faramineux de 38 387 points. À titre de comparaison, Kobe Bryant désormais retraité depuis 1 an s’est arrêté à 33.643 points. Il y a une seule menace pour Kareem aujourd’hui, elle s’appelle LeBron James. Septième scoreur all-time à seulement 32 ans, il devrait passer la barre des 30.000 points l’an prochain. Sans pépins physiques et en jouant jusqu’à minimum 38 ans, il pourrait titiller le record. Mais il en est encore loin.

30 passes en un match

 Pour un joueur comme Scott Skiles qui n’a jamais dépassé les 9,4 passes de moyenne sur une saison, c’est une performance assez improbable, surtout dans un type de jeu bien plus lent qu’aujourd’hui. Le maestro Stockton s’en est évidemment approché avec 28 l’année suivante. Sur les 20 dernières années, seuls Rajon Rondo et Ramon Sessions s’en sont approché avec 24 unités, et puis c’est tout.

14,54 passes de moyenne

C’est le nombre moyen de caviars que distribuait John Stockton par match durant la saison 1989-1990. Avec un tel passeur à ses côtés, Karl Malone tournait à 31 points de moyenne sur la saison, sans surprise. Excepté Stockton lui-même, difficile d’aller chercher ce record. Chris Paul s’en est approché avec 11,6 passes de moyenne en 2007-2008, mais on reste bien loin du compte.

17 contres en un match

Shaquille O’Neal ? Non, raté. C’est Elmore Smith face aux Blazers qui va réaliser cette prouesse, avec notamment 11 unités déjà à la mi-temps. Il y a des pointes à 15 contres pour le “Shaq” malgré tout, Hassan Whiteside et Javale McGee avec 12 unités plus récemment, mais on reste relativement loin pour un exercice compliqué. Cela semble trop haut, même pour notre Rudy Gobert national.

48,5 minutes de moyenne par match

C’est le nombre de minutes jouées en moyenne durant l’année 1961-62 par…Wilt Chamberlain, évidemment. Mais un match dure 48 minutes nous direz-vous ? Oui, Wilt vous l’aurez compris ne prenait jamais de repos. Quelques prolongations, et voilà le résultat. Il a manqué 8 minutes de jeu en tout sur la saison, inimaginable dans la ligue actuelle. Qu’est-ce que tu en dis LeBron ?

1192 matchs joués consécutivement

Tristan Thompson a dû renoncer à jouer une rencontre après 447 matchs sans en rater un seul. Dur pour lui, même s’il était encore très loin du record, puisque A.C. Green, l’ancien joueur des Lakers, était encore largement devant. Record établi entre 1986 et 2001, jusqu’à sa retraite tout simplement. Au final, Green ne compte que 3 matchs ratés en carrière, un anti-Derrick Rose, en soit.

Pin It on Pinterest