En difficulté à Denver depuis le début de saison, Jusuf Nurkic a depuis été transféré à Portland. Grand bien a pris la franchise de l’Oregon, qui peut sérieusement envisager les playoffs depuis ce trade, chose inespérée il y a quelques semaines.

C’est le 12 février qu’Adrian Wojnarowski annonce le transfert sur Twitter. Denver envoie leur pivot Jusuf Nurkic et un premier tour de draft (2017) venant de Memphis, en échange, ils récupèrent l’autre pivot Mason Plumlee et un second tour de draft (2018).

Nous avions vaguement évoqué le cas Nurkic chez les Nuggets, alors bouché par le nouveau joyau serbe Nikola Jokic en pleine éclosion. Les deux pivots sont talentueux, et la volonté de Nurkic d’obtenir plus de temps de jeu va forcer les Nuggets à lui chercher une porte de sortie. La cohabitation n’était clairement pas possible entre les deux, et au final chacun a pu trouver un terrain d’entente. Les Nuggets avaient alors fort logiquement misé sur Jokic. Et Portland trouve en Nurkic un renfort de poids dans la raquette, ce qui était jusqu’ici l’un de leur point faible.

Ce que va gagner avant tout Jusuf d’un point de vue personnel, c’est une place de titulaire, et donc plus de temps de jeu. Il passe de 17,9 minutes chez les Nuggets, à près de 30 minutes chez les Blazers en démarrant 19 des 20 matchs joués. Mais surtout une amélioration statistique claire avec 15 points et plus de 10 rebonds de moyenne sous le maillot Blazers, la confiance est donc retrouvée.

Son excellent match face aux Sixers est le témoin d’une acclimatation rapide dans sa nouvelle équipe : 28 points, 20 rebonds, 8 passes et 6 contres, le pivot Bosnien est partout. Protection d’arceau, présence au rebond offensif, capacité à bien trouver ses coéquipiers et clutch en prolongation qui plus est. Ce match fut une vraie rampe de lancement pour sa saison.

4 petits matchs, c’est le temps qu’il a fallu a Portland pour régler la machine depuis l’arrivée de Nurkic. Il faut dire que côté intérieur, Portland manquait d’impact. Plumlee était régulièrement en difficulté, surtout défensivement. Festus Ezeli, si précieux chez les Warriors l’an dernier, est toujours forfait cette saison pour Portland des suites de différentes blessures. Damian Lillard et C.J McCollum avaient cruellement besoin d’aide, c’est chose faite dorénavant. Sur les 16 derniers matchs, Portland en a gagné 13, dont le très important duel contre Denver. Une sorte de revanche pour Nurkic, mais un match bien plus important collectivement puisque le gagnant prenait une grosse option sur les playoffs et la huitième place à l’Ouest.

Le match va tourner à l’avantage de Portland, une rencontre que Nurkic va prendre un malin plaisir à jouer. 33 points, 16 rebonds et 3 contres. Jusuf va prendre l’ascendant face à Jokic, d’une main de maître. Un match que Nurkic et Lillard vont dominer, combinant 72 points à eux deux. Le pivot avait prévenu son nouveau coéquipier la veille par un message “Je vais avoir besoin de toi demain”. Message bien reçu du côté de Damian Lillard.

Il n’a pas manqué de faire quelques déclarations d’après-match. En souhaitant de joyeuses vacances à ses anciens coéquipiers :

Lors de son arrivée en février, le pivot avait déclaré :

Ils ont besoin de moi, j’ai besoin d’eux.

Une déclaration qui n’a jamais semblé aussi vrai qu’aujourd’hui. Après une grosse victoire dans la nuit de jeudi à vendredi, la franchise de l’Oregon a enchainé une cinquième victoire consécutive contre les Rockets. Porté par un bon Jusuf Nurkic (19 points, 11 rebonds), Portland peut entrevoir de plus en plus les playoffs, eux qui semblent avoir enfin lancé leur saison. Et si les Blazers terminent si bien la saison régulière, c’est tout sauf un hasard. Jusuf Nurkic ne dira pas le contraire.

 

Pin It on Pinterest