Fondé en 2007 par le regretté A$AP Yams, le A$AP Mob est rapidement devenu l’un des crews les plus influents de la planète. Emmené par A$AP Rocky -qui s’est affirmé comme l’un des artistes majeurs de sa génération- le Mob compte déjà de nombreux classiques à son actif. Découvrez notre sélection.

A$AP Twelvyy, “Last Year Being Broke”

Last Year Being Broke ou LYBB est le single qui a fait franchir un cap à Twelvyyy dans sa carrière. Il devait aussi être le premier extrait d’un premier album que l’on attend toujours. Véritable hommage au «mojo» du groupe, le morceau fait référence direct à l’une des phrases que Yams aimait répéter «Strive and prosper». On peut d’ailleurs remarquer l’hommage à Yams à travers des billets de banque à son effigie. Après un tel banger, difficile de ne pas attendre un futur projet signé A$AP Twelvyy avec beaucoup d’excitations.

A$AP Rocky, “Purple Swag”

Ce titre correspond officiellement au deuxième single de la carrière de Rocky. Un morceau qui a été réalisé en hommage pur et simple à la drogue, et tout particulièrement à la codéine. De ce fait, l’ambiance est forcément très planante, la voix de Rocky énormément retouchée via l’autotune, et si ce n’était pas suffisant le clip est bourré d’effet visuel donnant l’impression d’être sous l’emprise de la «purple drink». Le tout est très réussi car le morceau atteint pleinement son objectif et le tout demeure cohérent malgré un message que l’on qualifiera au mieux de douteux.

A$AP Mob feat Method Man, “Trillmatic”

Le A$AP Mob connait ses classiques. Un titre en hommage au légendaire projet de Nas le tout en featuring avec une autre légende du hip-hop Method Man. Aussi bien dans le flow que la production signée A$AP Ty Beats, l’esprit old-school du morceau est dominant. Ce titre devait être le premier extrait de la mixtape “L.O.R.D” qui devait réunir tout le crew mais qui n’est jamais sortie. C’est décidément une mauvaise habitude.

 

A$AP Rocky, “Peso”

C’est officiellement le premier single de Rocky, extrait de sa mixtape Live. Love. A$AP. Sur une prod on ne peut plus planante, là aussi signée A$AP Ty Beats, Rocky fait valoir son flow unique, son charisme et sa capacité à imager un egotrip jouissif. Il rappait comme si la planète entière le connaissait déjà dans un morceau qui a lancé sa catchphrase favorite “I be that pretty motherfucker”. Vous ne le connaissiez pas encore, ce n’était qu’une question de temps.

A$AP Mob feat Juicy J, “Yamborghini High”

Ce titre fait figure de single de la mixtape “Cozy Tapes, Vol. 1 : Friends” sortie en novembre dernier. On retrouve le meilleur du crew s’unir pour un morceau qui rend massivement hommage à Yams, et ce dès le titre. Véritable hymne à leur ancien mentor et leur mode de vie, chaque protagoniste livre un couplet bluffant. C’est tout simplement l’un des bangers incontournables de l’année 2016. On attend le volume 2 avec impatience.

A$AP Rocky, “Palace”

Sans doute le morceau le plus faible lyricalement parlant de cette liste, pourtant il est sans doute l’un des plus prenants. Une production exceptionnelle signée Clams Casino et un flow enivrant qui colle parfaitement à l’ambiance du morceau. Issu de la mixtape LiveLoveA$AP, ce titre a su parfaitement plonger l’auditeur en immersion dans l’univers d’un A$AP Rocky qui débutait à peine. Touche nostalgique ou pas, ce morceau est immanquable de sa discographie.

A$AP Twelvyy, “Xscape”

Si un seul morceau peut prouver que A$AP Twelvyy est le meilleur storyteller de tout le MOB, c’est bien Xscape. Dans un titre forcément introspectif et touchant, Twelvyy explique ce que signifie grandir à Harlem. À l’aide de sa superbe plume, il dépeint parfaitement un univers glaçant qu’il n’a que trop fréquenté. On peut admirer Rocky et Ferg pour leur style incomparable et leur charisme, mais ce type de morceau il n’y a qu’un seul membre du crew capable de les faire et c’est bien A$AP Twelvyy.

A$AP Rocky, “Goldie”

Single majeur du premier album de Rocky, “Goldie” avait forcément sa place ici. Outre le fait qu’on retrouve un egotrip monstrueux de Rocky, expliquant notamment qu’il a une maison dans chaque état des États-Unis, c’est le clip qui est aussi à signaler. Un superbe visuel où Rocky s’ambiance avec son mentor Yams dans les rues de Paris au volant d’une décapotable. On notera aussi l’excellent travail à la production de Hit-Boy.

A$AP Ferg feat Future,”New Level”

Sans doute le plus gros banger de la carrière de Ferg, “New Level” est une démonstration de puissance qui ne s’arrête qu’à la dernière note. Ferg fait crûment référence à ses débuts dans le rap et la difficulté de certaines situations à ce qu’il est devenu aujourd’hui. Une comparaison forcément paradoxale pour un titre aux airs d’hymne aux self made man du rap. Le tout en featuring avec Future, l’homme dont les collaborations ne déçoivent jamais, forcément le résultat est au rendez-vous.

A$AP Ferg feat A$AP Rocky, “Shabba”

Intitulé en hommage à la légende de la dancehall jamaïcaine Shabba Ranks, ce titre est sans doute l’ultime collaboration du A$AP Mob. D’abord car sont présents les deux membres les plus éminents, ensuite parce que le titre ne souffre d’aucun défauts, que ce soit dans son écriture, sa production ou encore son interprétation. Le duo est complémentaire à souhait et frappe au final très fort sur un morceau qui est depuis devenu incontournable.

 

À lire aussi : Notre interview exclusive avec A$AP Ant

Pin It on Pinterest