La marque allemande de sportswear a annoncé mardi les bénéfices réalisés lors de l’année 2016 et de toute évidence, elle a dominé ses concurrents.

Le PDG Kasper Rorsted a affirmé que la compagnie a vécu une “année exceptionnelle”. Soulignant que les ventes ont augmenté de 18% pour atteindre 20,4 milliards de dollars. En Amérique du Nord, la marque a également vu ses ventes augmenter de 24% pour arriver à 3,6 milliards de dollars.

“Nous avons amélioré l’attrait de notre marque ainsi que de nos produit dans le monde entier. C’est pourquoi nous étions en capacité d’augmenter massivement nos revenus et de réaliser des bénéfices records de plus d’1 milliard d’euros pour la première fois dans l’histoire de l’entreprise,” témoignait Rorsted. L’autre preuve qu’Adidas domine ses concurrents financièrement cette année, a été donné par Daniel Roberts via Twitter. On remarque que la marque aux trois bandes devance largement Nike et Under Armour quant aux prix de ses actions (voir le graphique ci-dessous), on peut noter aussi que l’augmentation a atteint 67% au cours de l’exercice précédent.  Une augmentation des ventes allant de 11% à 13% en 2017 est déjà attendue. La place d’Adidas dans l’industrie ne sera que renforcée, notamment grâce au programme Consortium Sneaker Exchange, au contrat avec Lionel Messi, ou suite au lancement de la collection signée par Paul Pogba. Mais ce n’est pas tout, on attend encore après le nouveau modèle UltraBOOST, la collection Alexander Wang x Adidas Originals, une collaboration avec Pharrell Williams, différents contrats d’équipementiers sportifs et bien évidemment, encore de nouvelles Yeezy Boost par Monsieur Kanye West. Vous l’aurez compris, rien ne semble arrêter Adidas.

Pin It on Pinterest

Plus dans Lifestyle, Streetwear
The Weeknd dévoile sa collection “Starboy”

Fermer