Il était 18 heures ce soir lorsque KAWS a, par le biais d’une publication Instagram, mis fin au suspense presque intenable que les fans de Jordan subissaient depuis hier, suite à la fuite des photos de leur collaboration.

Projet annoncé en janvier, puis confirmé le 17 février à l’occasion de l’anniversaire du Jumpman, les informations données au public étaient jusqu’alors assez maigres : un petit porte-clé en daim estampillé « XX AIR » et l’officialisation d’une sortie pour le printemps, plutôt vague…

 

Views from the studio… #Jordan #KAWS #grey @jumpman23

Une publication partagée par @kaws le

Si vous n’avez pas prêté attention aux images s’étant propagées de manière virale hier sur les réseaux sociaux, cette Air Jordan IV est malgré son coloris uni, simplement révolutionnaire. Si le créateur américain du label au Companion – figurine dont les yeux en croix sont devenus emblématiques – est un habitué des innovations, personne n’attendait un tel travail sur les matières de la basket. Deux suedes (daims) d’épaisseur différentes, l’un à poils courts sur l’upper donnant une apparence de nubuck, l’autre à poils longs sur la tongue et sur les côtés. Ceci dans un seul but, l’apparition de motifs grâce au contraste entre ceux-ci, du jamais vu auparavant! Brian Donnelly (alias KAWS) et ses éphémères collaborateurs n’ont absolument rien négligé sur la paire, allant jusqu’à proposer une outsole fluorescente et une midsole en velours, nouveauté que Jordan nous avait faite découvrir sur la Air Jordan XIII « True Red ».

Un petit tremblement de terre sur la planète sneakers qui semble ne pas avoir secoué tout le monde. Car si KAWS s’était concentré sur d’autres projets lors des dix dernières années, (élaboration de courts de basketball pour Nike, figurines miniatures et géantes ou encore vêtements en collaboration avec l’enseigne japonaise Uniqlo) ce dernier n’avait plus travaillé sur une paire de baskets depuis 2008. Cette année-là, une Air Force 1 Friends & Family, l’une des convoitées aujourd’hui encore avait vu le jour, pleine d’originalité évidemment, de quoi se réjouir vivement du retour de Donnelly sur… le terrain de la basket.

Aucun support ne semble faire peur au new-yorkais pour l’élaboration de ses oeuvres…

Officialisation de l’authenticité des images qui s’étaient échappées, oui, mais pour l’heure aucune communication concernant les quantités de production, la date exacte de son arrivée sur le marché. De même pour son prix qui devrait, comme la ligne Pinnacle, avoisiner les 400$, si ce n’est plus. Nous nous réjouissons de vous communiquer de plus amples informations sur la paire, qui devraient selon toute vraisemblance arriver dans un futur proche.

Pin It on Pinterest