Inscrire 100 points en un match NBA est une performance qui, 55 ans après, parait toujours aussi surréaliste. Et pourtant, le 2 mars 1962 c’est ce qu’a accompli le pivot Wilt Chamberlain. Considéré à juste titre comme l’une des plus belles performances sportives de tous les temps. Un match fou, et un record légendaire.

Au cours d’une saison 1961/1962 où Chamberlain tournait à 50,4 pts par match, écrasant ses adversaires de par son physique très nettement supérieur aux normes de l’époque, où seul Bill Russel était réellement capable de l’arrêter. Ce match fut le point d’exclamation d’une saison qui n’éprouve d’aucune concurrence statistiquement dans l’histoire.

Dans un match que les Warriors de Philadelphie remportèrent 169 à 147 face aux Knicks de New-York, le grand Wilt termina le match à 36 sur 63 aux tirs et à 28 sur 32 aux lancers francs, ajoutant au passage 20 rebonds à sa performance. Ce soir là, les quelques 4 000 chanceux qui ont assistés à la rencontre finirent tous par crier « Give it to Wilt » au fur et à mesure que les points inscrits par Chamberlain augmentèrent. 23 points après un quart-temps, 41 à la mi-temps, 69 après 3 quart-temps, des statistiques qui font tourner la tête et qui ont rendu fou le public présent dans la salle.

Ce match légendaire a permis au pivot de 2,16 mètres de battre énormément de records, notamment ceux des points (100), points sur une mi-temps (59),shoots réussis (36), shoots pris (63) et points en un quart-temps (31, battu depuis par Klay Thompson).

100 points en un match, 13 sélections au All-Star Game, 2 titres de champions et (officieusement) 20 000 conquêtes, il n’y a définitivement pas débat, Wilt est un géant.

Pin It on Pinterest

Plus dans NBA
Tout ce que vous ignoriez de Joel Embiid

Fermer