Une nouvelle ère s’est ouverte au Badaboum : celle du “turn up”.

Vous aurez pu le remarquer, la salle parisienne a quelque peu chamboulé ses habitudes pour accueillir jeudi dernier un OVNI : l’inimitable OG Maco. L’emblématique interprète de « Bitch U Guessed It » avait l’occasion de faire sauter la capitale la semaine dernière. Et il n’a pas laissé passer cette chance.

©Julie Molinié

La soirée commençait très fort avec en première partie le DJ Vanderkush du Tealer Gang et le jeune espoir du rap français Lord Esperanza. La foule avait donc de quoi s’échauffer avec de sérieux bangers avant l’arrivée de la rockstar d’Atlanta.

Parce que oui, malgré le fait qu’il fasse du rap et soit donc rappeur, OG Maco est une réelle rockstar, presque un punk par son style virulent et sauvage, et tous ceux qui se sont déjà rendus à un de ses concerts pourront vous le dire. Avec ses prods particulièrement agressives et l’énergie incroyable qu’il dégage, « OG G » sait comment ambiancer ses fans, qui le lui rendent bien avec une grosse ambiance dans la fosse et un pogo qui dure quasiment du début à la fin de la performance de l’artiste.

Presque un an jour pour jour après son dernier concert à Paris, Mac a beaucoup mûri. Cela se voit et s’entend. Ses sons sont plus aboutis et plus fins, moins répétitifs, et il s’est nettement amélioré dans son attitude sur scène : fini le play-back abusifs et les 1000 snaps qu’il prenait alors qu’il était en train de chanter.

Ce concert était une vraie réussite, et clairement un immanquable pour tous les vrais fans de trap et autres amateurs de turn up. On ne peut donc que se réjouir de cette nouvelle facette acquises par le Badaboum. Prochaine étape : le 24 février pour le concert du phénomène DRAM, — et oui, encore un ovni. On y sera, et on vous donne rendez-vous là bas.

Par Zeev Constable. Crédit photos Julie Molinié

Pin It on Pinterest

Plus dans Arts, Musique
Young Thug a un message pour ses haters

Fermer