Le regretté créateur du A$AP Mob était connu comme un personnage charismatique et apprécié, ayant beaucoup contribué au rap new-yorkais du XXIème siècle. Au travers de 5 citations, (re)découvrez le meilleur d’un artiste qui nous manque beaucoup.

Sur le fait d’être Yoda :

“Je considère (A$AP) Rocky comme étant Luke Skywalker et je serais probablement Yoda, très à l’aise, avec la robe, très simple, peu importe les conseils qu’il veut sur la vie, sa carrière, ou n’importe quel obstacle, il vient me voir. Je suis, euh, le gars spirituel, quelque chose comme ça.”

Sur sa vision de l’industrie :

“Tu dois obtenir ce que tu veux de chaque situation. Tu dois être un connard à ce propos. Tu dois utiliser tes capacités au maximum. Parfois un label ne va peut-être pas te les donner. Une fois ils ont essayé de faire ça à Dipset et Cam a prit un extincteur et a arrosé tout le monde dans la pièce. Il est parti en couille. Mais au final ils ont eu ce qu’ils voulaient. Mais de nos jours, tu peux pas être ghetto comme ça dans ces bureaux. Il y a beaucoup de paperasses. Tu ne peux plus être comme 50 Cent et Cam à tabasser des gens dans l’immeuble de Sony et te la raconter à ce sujet.”

Sur les clés de la réussite :

“Le sacrifice, gamin. Et ce, peu importe ta passion. J’ai porté les mêmes vêtements 2 années d’affilées parce que tout mon argent partait dans le rap pour faire de la tuerie. Même maintenant, ma vie sociale est faible parce que les gens sont contrariés que je ne sorte pas avec eux.”

Sur la mentalité des fans :

“Ils (les fans) ont cette mentalité vraiment merdique que, dès l’instant où un certain nombre de personnes écoutent quelque chose ça devient moins cool. Et c’est genre “Ok, maintenant je dois trouver le prochain truc qui va cartonner pour rester branché et avoir l’air cool sur Internet et ça me donne l’impression d’avoir bon goût”

Au lieu de simplement apprécier la musique sans influences ou choses qui perturbent ton jugement. Il y avait beaucoup gens qui nous soutenait qui ont arrêté, et je trouve ça hilarant. Je suis genre “Wow vraiment, c’est sérieux?” Mais je suis pas rancunier, tu vois ce que je veux dire?”

Sur pourquoi les “genres” et les années 90 sont surcotés :

“N*que les années 90. Vous pouvez me citer là-dessus, les années 90 peuvent me sucer la b*te. C’est comme ça que je le ressens. On s’est fait avoir sur ces conneries d’années 90. Au final, le genre de musique que l’on fait aurait surement été populaire à cette époque, mais devine quoi, le gamin de 12 ans nommé Willis qui habite à Utah ne connait pas It Was Written de Nas alors c’est quelque chose de totalement nouveau pour cette génération. C’est bidon que tout, que ce soit du rap ou n’importe quel genre va se faire coller une étiquette. Oh, c’est de la trap! Oh, c’est du rap de la côte Ouest! C’est soit de la p*tain de musique soit s’en est pas, selon moi. Il n’y a pas de p*tain de genre. Il n’y a pas de p*tain de sous-genre. Laissez ces conneries de coté.”

lire aussi

Le Yams Day comme si vous y étiez

A$AP Rocky : « Ian Connor est comme mon frère. J’emmerde ce que les gens pensent de ça. »

Pin It on Pinterest