Le 17 janvier, Dwyane Wade a célébré son 35ème anniversaire. L’occasion parfaite pour revenir sur 5 matchs qui ont façonné la légende de l’arrière des Bulls et anciennement du Heat.

24 mai 2012, Miami Heat/Indiana Pacers
41 points, 10 rebonds et 3 passes en 39 minutes

Demi-finale de conférence à l’Est, le Heat mène 3-2 dans une série bien pénible face à la défense d’Indiana. Le Heat alla même jusqu’à être mené 2-1 après 3 rencontres. Lors de ce game 6, les Pacers ont l’occasion de forcer un game 7 et ainsi se maintenir en vie. Wade en décidera autrement. L’arrière démontre toute sa palette offensive, mi-distance, post-up, attaque du panier..La performance est d’autant plus clutch que Chris Bosh était alors blessé.

Le Heat remporte le match et fonça alors vers les finales de conférence. Ce soir là, Dwyane Wade était tout simplement injouable et indéfendable pour Indiana.

 

12 avril 2009, New York Knicks/Miami Heat
55 points, 9 rebonds et 4 passes en 39 minutes

Ce soir là, Wade inscrira son record en carrière. Une performance offensive monstrueuse, avec 19 sur 30 au tir, 6 sur 12 à 3 points et 11 sur 13 aux lancers.

Wade n’était qu’à 1 petit point d’égaler le record de franchise (établit par Glen Rice), malheureusement pour lui son coach Erik Spoelstra décida de le sortir à 1 minute de la fin. Tentant sans doute d’éviter une blessure inutile dans un match qui était alors plié.

Avec 50 points en 3 quarts-temps, Wade était alors sur une autre planète. Malgré tout, cette performance et sa saison énorme ne suffirent pas à lui offrir le titre de MVP. Son futur coéquipier LeBron James le remporta cette année là.

 

20 juin 2006, Miami Heat/Dallas Mavericks
36 points, 10 rebonds et 5 passes en 45 minutes

Les meilleurs joueurs sont attendus dans les moments cruciaux. Lors de ce game 6 des finales NBA, Wade va prouver qu’il fait partie de cette élite.

Grâce à son énorme performance, Wade porte le Heat vers son premier titre NBA, battant les Mavericks en 6 matchs d’une série où Dwyane Wade est l’incontestable meilleur joueur.

Wade réalise un match très efficace avec 10 sur 18 au tir et 16 sur 21 aux lancers. Ajoutant à cela 5 passes, 4 interceptions et 3 contres, tout en ayant un Shaquille O’Neal à seulement 9 points. Avec 34,7 points, 7,8 rebonds, 3,8 passes, 2,7 interceptions et 1 contre de moyenne sur la série, Wade est fort logiquement élu MVP des finales.

C’est tout simplement une performance légendaire dans un match décisif d’une finale NBA. Ce soir là, Wade prouva qu’il faisait partie des très grands de cette ligue.

 

9 mars 2009, Chicago Bulls/Miami Heat
48 points, 6 rebonds et 12 passes en 50 minutes

Qualités athlétiques, clutch, capacité de scoreur, qualité de défenseur, ce match montre toute la palette de basketteur de Wade. À 15 sur 21 au tir face à l’une des meilleurs défenses de la ligue à cette période, le message est bien envoyé. À sa performance, Wade ajouta 4 interceptions et 4 contres, le faisant frôler un five by five, qui aurait rendu sa soirée encore plus marquante.

Au delà du match, c’est une action précise qui marque les esprits ce soir là. À égalité à 127 partout avec 3 secondes à jouer dans la deuxième prolongation, Wade intercepte la balle des mains de John Salmons, traverse le parquet à une vitesse folle et s’en va planter un 3 points qui assassine Chicago.

Que dire de plus ?

13 juin 2006, Miami Heat/Dallas Mavericks
42 points, 13 rebonds et 2 passes en 43 minutes

 

En plus d’être son meilleur match en carrière, cette performance de Wade a sa place dans les meilleures de l’histoire des finales NBA. Le Heat est alors mené 2-0 dans la série, ce game 3 est ô combien décisif. Une défaite aurait rendu la mission beaucoup trop compliqué pour Miami.

Les choses ne se passent pas comme prévue pour le Heat. Après avoir perdu le 3ème quart-temps 34-16, ils entament le dernier quart-temps avec un retard de 9 points.

C’était sans compter sur le comeback emmené par Dwyane Wade. Il inscrira alors 15 points dans le dernier quart-temps, portant totalement Miami. Grâce à son impulsion, le Heat l’emportera 98-96 et resta en vie lors de ces finales. Cette performance symbolise tout le leadership et la capacité à être clutch de Wade.

La suite ? Tout le monde la connait, le Heat sera sacré champion NBA grâce à un Wade au sommet de son jeu, remportant au passage son premier titre.

lire aussi

Ce que l’on veut voir en NBA pour 2017

Au coeur de la révolution des pivots NBA

Pin It on Pinterest