L’un des acteurs les plus cool du moment revient sur le petit écran. Créée par Steven Knight (à l’origine de Peaky Blinders), Chips Hardy et Tom Hardy, Taboo dispose de tous les arguments pour marquer 2017.

Co-produite par FX et BBC, Taboo était l’une des séries les plus attendues de l’année. Le visionnage des deux premiers épisodes permet aisément de comprendre pourquoi. Située dans le Londres sinistre et crasseux du début du XIXème siècle, l’intrigue de Taboo relate le retour inattendu de James Delaney (Tom Hardy), excentrique soldat/aventurier que tout le monde croyait mort en Afrique. Il réapparaît à l’enterrement de son père, ce qui nous permet d’apprendre que ce dernier lui a légué un lopin de terre stratégique sur la côte Ouest canadienne : Nootka Sound. En effet, la Compagnie Britannique des Indes Orientales souhaite récupérer ce territoire afin de créer un passage vers la Chine. Ajoutez à cela la rancœur de sa mystérieuse demi-sœur (Oona Chaplin) et les événements mystiques du passé de James en Afrique, et vous obtiendrez les solides fondations de Taboo.

Les amoureux de Peaky Blinders risquent fort de tomber sous le charme de cette nouvelle production. La photographie du show sublime la laideur industrielle et la saleté de la ville, comme elle le faisait avec le Birmingham de Peaky Blinders. Certains plans lumineux sont dignes de certaines peintures urbaines de Monet ou de Gauguin. Le choix d’un anti-héros charismatique au passé mystérieux est l’autre point commun majeur entre les deux créations de Steven Knight. Tom Hardy est tout simplement impressionnant dans ces deux premiers épisodes, s’éclatant dans un rôle taillé pour lui. Impressionnant de bestialité et de sobriété, le londonien rappelle à tout le monde qu’il est l’un des acteurs les plus talentueux de sa génération. De son côté, Oona Chaplin confirme les belles promesses entrevues dans Game of Thrones. A noter également la présence de Jonathan Pryce, qui fait du Jonathan Pryce.

Des plans sublimes

Avec son univers envoûtant et ses intrigues politiques, commerciales et spirituelles, Taboo est pour l’instant une série très convaincante. Portée par une réalisation parfaitement maîtrisée et une photographie extraordinaire, le show américano-britannique est très efficace. On espère que Taboo ne se perdra toutefois pas en cours de saison, au fur et à mesure de l’éclaircissement des nombreux mystères qui entourent le passé de James Delaney. Les deux premiers épisodes permettent néanmoins de tirer une première conclusion : Tom Hardy a déjà gagné son nouveau pari.

lire aussi

Une date de sortie et un premier extrait pour la saison 3 de Better Call Saul

Pourquoi “Dunkerque” de Christopher Nolan est le film le plus attendu de 2017

 

Pin It on Pinterest

Plus dans Arts, Visuel
Une date de sortie et un premier extrait pour la saison 3 de Better Call Saul

Fermer