L’une des grandes forces du rap français réside (entre autre) dans sa versatilité. Capable de dénoncer, distraire ou simplement performer, il est aussi grandement capable de mettre son auditeur en immersion totale dans un univers terriblement sombre. La preuve par dix.

Lunatic – Homme de l’ombre

“Homme de l’ombre” résonne encore aujourd’hui comme un des titres des plus marquants du duo légendaire. Des voix graves sur une prod angoissante, de quoi révéler à chacun des pensées sombres, coincés hors des lieux sobres.

Freeze Corleone – Mage noir

Fondateur du crew 667 et de la ligue des ombres, Freeze Corleone a su s’imposé grâce a un flow nonchalant et des textes percutants. “Mage noir” Le clip, réalisé par Ekailand, rajoute une couche à l’univers obscur du rappeur.

VII – Requiem pour un massacre

VII est le précurseur français du rap gore. La prod de “Requiem pour un massacre” nous transporte dans un endroit angélique, qui paradoxalement se marie parfaitement avec le flow rauque du rappeur au nom du dieu égyptien de la violence et du mal.

Damso – Amnésie

Damso est sans aucun doute la révélation belge de l’année. Son titre Amnésie, extrait de “Batterie Faible” son premier album, a été un choc pour tout l’univers du rap. En effet, c’est la première fois qu’un rappeur décrit le suicide de son ex par sa faute, et qui dit “s’en battre les couilles”.

Médine – Trash Talking

On connaissait Médine pour son rap engagé dans des causes qui lui tiennent à coeur depuis le début de sa carrière. Mais le rappeur du Havre sait aussi nous surprendre avec des sons et des clips venues tout droit d’un célèbre film de Christopher Nolan.

Klub des Loosers – La fin de l’espèce

Fuzati, fondateur du Klub des loosers, est sans doute l’un des meilleurs lyricistes francophone. Lorsqu’il s’attaque à un sujet aussi sensible que la surpopulation et le dégout envers les humains, le morceau devient tout de suite très malsain mais poignant, et toujours soigneusement écrit avec une pointe de haine.

Alpha 5.20 feat Médine – Le mal qu’on a fait

Morceau sorti en 2006 associant Alpha et Médine sur un morceau surprenant où s’exposent deux visions différentes concernant la douleur du monde.

Hayce Lemsi – Jusqu’au dernier souffle

Certains auditeurs ont pris la mauvaise habitude d’associer Hayce Lemsi à un rappeur n’exposant que voitures, filles, et objets bling bling en tout genre. Mais lorsque le rappeur se confie sur un morceau avec comme thème aussi sombre et morbide que la mort, force est d’oublier le stéréotype de départ.

O’Boy – Noir

O’Boy est un véritable personnage, rempli de nonchalance et d’agressivité. Son titre “Noir”, aux sonorités rock, confirme l’univers du personnage et renforce son image “dark cloud rap”.

Neko – Tout ce que l’excès me soupire

Un lyriciste, une voix rauque, un ton grave, une instru claire et glaçante. Le mélange idéal pour nous offrir un titre sombre comme on les aime.

Vous aimerez aussi :

5 des sons les plus romantiques du rap français

Pin It on Pinterest